LIRA MATANCERA

La diffusion du Son à travers l’île touche très tôt l’active ville de Matanzas et parmi les groupes qui se forment au milieu des années vingt figure celui, organisé en 1924 par les frères SOLER, la « LIRA MATANCERA ». Felipe, marimbula et Leoncio, guitare, rassemblent autour d’eux Estebán «  Saldiguera » LANTRÍ -que l’on retrouvera plus tard aíu sein des " MUÑEQUITOS de MATANZAS"-  et Victor PÉREZ, voix ; ainsi que Diego GUTIÉRREZ, guitare ; Pedro CHARRI tres. Ce sexteto qui n’a pas de percussionniste anime les bals populaires de la ville et de ses environs. Trois ans plus tard une petite révolution s’accomplit. Au moment où à La Havane le « SEXTETO HABANERO » introduit un cornet en son sein, la « LIRA MATANCERA » en fait de même avec l’arrivée de Jesús Rubén GARCÍA.

Le personnel s’est renouvelé et le groupe à davantage l’aspect des septetos qui s’imposent en cette fin de décennie. Ses fondateurs l’ont quitté laissant place au guitariste Félix CÁRDENAS capable de seconder Gervasio MÁRTÍNEZ pour les partie vocales. Il est aussi compositeur et directeur du groupe. La marimbula a disparu au bénéfice de la contrebasse d’Ángel PELLADO. Juan MORA et son bongó ont fait leur entrée. Un second tresero est intégré à la formation, Ángel BARANI. Il est aussi capable de tenir un piano ce qui constitue une rareté pour l’époque. En 1928 la « LIRA MATANCERA » signe un contrat avec une boutique d’électroménager pour jouer dans ses locaux sans que les animations festives ne cessent pour le septeto. A la recherche d’une meilleure audience  CÁRDENAS, avec son répertoire de sones, boleros et guarachas entraîne ses partenaires à La Havane en 1930. Certains ne sont pas du voyage et c’est Andrés GUERRA qui devient bongosero et introduit dans le groupe la tumbadora. GARCÍA alterne le cornet et la contrebasse. Julio ALFONSO seconde désormais Gervasio. Ils font leurs débuts au cabaret Edén Concert. Il semble qu’en 1932 la « LIRA MATANCERA » ait enregistré pour la RCA Victor.


La Lira Matancera dans les années trente avec Felix Cardenas.


La carrière des matanceros se poursuit dans la capitale sous cette géométrie avec de nouveaux membres  parmi lesquels Felipe TORRIENTE, Andrés ROQUE, contrebasses ; Enrique PÉREZ, Manuel LAMORU, trompettes; le camagueyano Hilario ARIZA, tres qui entre en 1937.… Dámaso PÉREZ PRADO tient le piano durant une période.  


Annuaire des musiciens 1939.

Mais lorsque les septetos commencent à se transformer en conjuntos, la « LIRA MATANCERA » prend le même tournant auquel elle est immédiatement prête ayant depuis des années travaillé avec un piano. Le nouveau conjunto passe sur les radios de la capitale tout au long de cette décennie et de la suivante. Il aurait aussi enregistré en 1950; peut-être les compositions de CÁRDENAS, « Guasabeo » et  « El baile de la babosa ».


En 1958 sous la nouvelle direction du pianiste Idelfonso MARRERO la « LIRA MATANCERA » regagne sa cité d’origine, se consacrant désormais à la vie musicale de Matanzas et de sa province. La formation totalement renouvelée comprend outre Idelfonso, les trompettes de Ignacio GUERRA et Otilio MELERO ; le bongosero Orestes SOSA, le timbalero  Rey LÓPEZ. José BEATO tient la contrebasse, Julio GÓMEZ les congas. La ligne vocale est formée de Pedro LÓPEZ, Wilfredo PADILLA  et Alberto SOSA.


La Lira Matancera en 1958 pour un baile à la société La Union.

A partir de sa base matancera, la « LIRA MATANCERA » durant les années soixante voyage fréquemment à la capitale invitée sur les principales radios où elle diffuse ses succès : “Así frente a ti”, “Cuando subas a la guagua”, “Rica matancera”, “La rumba suena mejor”,” Pa' la papa”…  A Matanzas sa réputation l’autorise à partager la scène avec les grandes formations qui viennent s’y produire tels que le « CONJUNTO CASINO », la «GLORIA MATANCERA», la «RIVERSIDE», le « SEPTETO NACIONAL», la «SENSACIÓN», «Los VAN VAN »… En 1963 c’est avec Benny MORÉ et son orchestre, lors de l'ultime prestation de celui-ci à Matanzas, que la « LIRA MATANCERA » assure le spectacle.

La Lira Matancera en 1963.

Durant cette décennie la famille MARRERO entre en force dans la formation avec l’arrivée de Carmelo, trompette, et Jesús, contrebasse. Le son se modifie nettement avec la présence au milieu de cette période de quatre parfois cinq trompettes et quatre chanteurs.  Les matanceros se présentent régulièrement au cabaret Monserrate, à la Sala White, pour les carnavals… au milieu des années 60 et durant les années suivantes. On voit fréquemment la « LIRA MATANCERA » sur les plateaux de télévision et dans certains concerts hors de Matanzas, notamment pour les fêtes de fin d’année de la capitale.

Au long de ces années et au cours des années soixante-dix le conjunto accompagne également de nombreux solistes parmi lesquels Ramón VELOZ, Héctor TÉLLEZ...

Carmelo prend la direction du conjunto au début des années soixante-dix lorsqu’ Ildefonso décide de se consacrer uniquement au piano et aux parties vocales. La multiplication des festivals  permet au groupe de continuer à se faire remarquer notamment au célèbre Festival de Varadero en 1970 mais aussi par la suite au Festival de la Jeunesse, au Festival Benny Moré, au Festival del Carbón en 1980…
Les membres du conjunto parcourent le pays en 1974 avec la Brigade Raúl Gómez.  Les nouveaux moyens technologiques permettent aussi à la « LIRA MATANCERA » de moderniser ses sonorités.

Tournée avec la Brigade Raúl Gómez.

A la fin des années quatre-vingt un tromboniste, Bernardo PÉREZ etre dans la « LIRA  » et la guitare revient au sein de la formation. Elle est confiée à Julio PÉREZ. L’expérience dure deux années et en 1990 c’est un clavier qui fait son apparition. Pour son 60° anniversaire les matanceros offrent un concert avec l’accompagnement de l'Orchestre Symphonique de Matanzas; joue fréquemment à Varadero et on peut entendre la « LIRA MATANCERA  » au cabaret El Pescadito.


La formation devant le cabaret El Pescadito. 1984.

En 1985 la formation enregistre plusieurs titres dans les studios de Santiago de Cuba qui paraissent sous le titre « Los rumberos de mi barrio » et est à l'affiche du cabaret El Antillano tout comme l’année suivante. Avec plusieurs renouvellements du personnel la « LIRA MATANCERA » poursuit sa trajectoire et prend bientôt la forme d’une sonora plus que d’un conjunto. On l’entend sous cette forme à l’hôtel Canimao, au Pescadito en 1987.
A partir de 1999 la formation est le groupe maison du Havana Café  de Varadero.

La Lira Matancera au Havana Café en 2002

En 2008 la « LIRA MATANCERA » entre de nouveau en studio pour enregistrer « Ya no debo na’ ». A ce moment autour des MARRERO figurent Manuel CAPIRO, timbales; Fernando GONZÁLEZ, tumbadoras; Pablo CHÁVEZ, trompette; Jorge TERRY piano; les chanteurs "Nené" GRASSO, campana; "Pipi" BENÍ TEZ, maracas; Valentín CRUZ güiro et Concha TUR... . En 2014 un hommage est rendu à la formation lors du Festival del Danzón à Matanzas pour son 90° anniversaire.

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
* "Ya no debo na' ", L.H. 2008, Colibri 153.

Le Son à Matanzas et dans le reste de l'île.
>>>>

.... Tous les groupes ....

<<<<
Los Leones.
 
 
López-Barroso, Charanga.
>>>>