Les instruments typiques de la musique cubaine.

 

 

La MARIMBULA

 

Marimbula. Collection Fernando Ortiz, La Havane Museo Nacional de la Música.

 

Instrument pulsatif répandu en Afrique, la marimbula existe très tôt à Cuba sous la forme d'une caisse en bois comportant une ouverture sur un côté. Au-dessus de cette ouverture est fixée une série de lames métalliques de différentes tailles que le musicien fait vibrer avec ses doigts. Le nombre de lames, jamais inférieur à trois, peut varier. La caisse, avec son ouverture, se transforme en caisse de résonance. Les lames métalliques sont accordées dans la tonalité dans laquelle joue le reste du groupe. Conjointement à la botija, la marimbula a assuré le rôle de la contrebasse au moment de la formation du Son.


Toutefois contrairement à la botija la marimbula est restée utilisée ponctuellement comme instrument annexe. Le "SEPTETO ANACAONA" l'utilisait encore pendant les années trente.

Elle est restée un instrument typique des groupes de Changüi mais aujourd'hui plusieurs groupes de rue dans l'Oriente cubain reprennent cette instrument facilement transportable.