Les instruments typiques de la musique cubaine.

 

 

Les MARACAS

 

 

Les Maracas répandues dans toute la zone intertropicale font partie des idiophones. La musique cubaine reste leur lieu de prédilection.
Elles sont de simples güiros que l'on agite pour faire résonner les graines séchées qu'elles contiennent à l'intérieur. La plupart du temps elles ont un manche mais ce n'est pas une règle absolue. Les maraqueros utilisent en général une paire de maracas mais certains genres afro-cubains n'en exigent qu'une seule.

 

Felipe Neri, maraquero du Sexteto Habanero. Photographie: Archives Tumbao, Barcelona.

 


Machito

La main de l'homme, en la vidant, puis en remplaçant les graines par des petites pierres sélectionnées, peut façonner la courge de telle façon qu'elle donne des sonorités plus recherchées. Dans ce cas, on considère que les maracas demeurent encore naturelles. Des maracas artificielles existent. Elles sont devenues d'usage courant aujourd'hui. Le cuir est un des matériaux fréquemment utilisés.
La maruga,
totalement métallique, ne se confond pas à Cuba avec les maracas. Jouer des maracas exige une technique appropriée et la maîtrise de celle-ci a conduit certains maraqueros, notamment au cours de la première moitié du XX° siècle, à en être de véritables virtuoses que malheureusement les conditions d'enregistrement de l'époque n'ont pas permis de mettre en valeur, comme c'est le cas de Franck "Machito " GRILLO.

Ismael Borges, Septeto Turquino . Photographie: Michèle Dalmace.