LEYVA, Wilfredo, "Pío" (Morón 1917-La Havane 2006)

Dès ses plus jeunes années "Pío", déjà orphelin, joue du bongó, de la guitare et aime chanter. Il s'installe tous les jours sur un arbre et les gens, vers les six heures, s'approchent pour l'écouter. Encore gamin il supplie le directeur d'un septeto local de le laisser chanter. Celui-ci finit par accéder à son désir. Et trés vite"Pío" débute dans un petit orchestre comme bongosero puis chante dans le "SEXTETO CARIBE" ainsi qu'en duo avec l'autre chanteur du groupe Juanito BLEZ au cours des années 1933 et 1934. Dans la même ville de Morón il chante ensuite dans le tipo jazz band de Jesús MONTALVO. Déjà il semble que sa voix ait été particulièrement appréciée dans la région. LEYVA possède quelques rudiments de guitare et se lance alors comme cantante. Accompagné du tresero Miguel Ángel PINO et de la seconde voix de Ñico MORGADO,"Pío" forme un trio qui rapidement monopolise les ondes de la radio locale. Le trio est aussi l'orchestre attitré de la marque Café El Ángel.

Bien qu’autodidacte '"Pío" va montrer au long de sa vie une vision musicale digne d’un musicien doté d’une bonne formation et s’intéresse aussi à la musique classique.

 

Il passe rapidement par diverses formations "Orquesta RAQUETEROS del SWING ", "Orquesta de PASEIRO", "SEXTETO COLÓN". Avec "Los Hermanos MARTÍN" il chante dans la capitale cubaine.
LEYVA
se sent bientôt à l'étroit dans la petite ville orientale et se rend à Camagüey pour chanter dans l'orchestre "Hermanos LICEA". Avec tous ces orchestres il va et vient de la province à la capitale.
C'est lorsqu'il arrive définitivement à La Havane aucours des années cinquante que sa carrière prend une autre dimension."Pío" se présente à une audition de la RCA et est choisi pour chanter accompagné par la formation de Estebán ANTUÑEZ avec laquelle il se produit au Montmartre. Spécialiste de l'interprétation du Son et de la guaracha, rapidement surnommé "El Montunero de Cuba", il devient un soliste recherché. En 1957 il enregistre avec le groupe de Compay Segundo. "Pío" LEYVA interprète le thème historique de Compay "Voy pa' Mayari". La même année Mariano MERCERÓN l'appelle pour enregistrer, "Montuno del amor", "La noche que me casé" ...

Durant toute cette fin des années cinquante, accompagné par les grands ensembles soneros du moment, "Pío" LEYVA est sur toutes les radios, dans les grands programmes télévisés et sur toutes les scènes. Il collabore notamment avec "Bebo" VALDÉS, avec qui il enregistre "Anabacoa", "Ahora vendo otra cosa", "Chaguere", "Tirando tiro"... avec les "Hermanos CASTRO", Noro Morales et laisse encore des enregistrements de qualité avec les formations de Niño RIVERA, "Cuba de mi corazón", "Oriente hermoso"… ; Joaquin MENDIVEL, "Yo bailo con ella"… et l'orchestre "COSMOPOLITA", "Ritmo de mi Cuba", "Con Carlota"…


"La Alegría del Montuno".

Les cabarets se disputent LEYVA qui parcourt toute l'île et part également en tournée à Panamá et au Mexique.

LEYVA enregistre, à la fin de la décennie plus d'une vingtaine de titres avec l'orchestre du venezuélien Billo Frómeta.

 

Après la Révolution "Pío" LEYVA devient définitivement soliste. En 1962 il chante pour le I° Festival de Musique Populaire, organisé par Odilio URFÉ. Il dirige aussi son propre groupe "Pio LEYVA y sus MONTUNEROS" composé de guitaristes et laudistas. Avec cette formation "Pío" reste une année sur Radio Progreso et enregistre.


1962. "Pío" Leyva y sus Montuneros.

Durant plus de deux décennies il chante ainsi, avec un groupe personnel ou en soliste, dans les programmes de radio et télévision, les cabarets, hôtels et est sollicité dans tout le pays. Il chante aussi au Mexique de nombreuses fois, au Panamá, en Colombie. Au cours des années soixante dix "Pío" LEYVA forme "Los KIMBOS".
En 1987 il enregistre avec "Los KIMBOS" sous la direction de José LÓPEZ. Le 33 tours comporte les thèmes "Mulata con cola", "La flor del caribe", "Francisco Guayabal", une composition que chantent toutes les grandes voix latines..

Sans avoir réellement connu de retraite, car tout au long des années soixante-dix et quatre-vingt il continue de chanter dans tous les villlages cubains,"Pío" revient au premier plan derrière les micros lorsque Juan d'MARCOS, après avoir enregistré "Buena Vista Social Club ", organise en 1996 le "AFRO CUBAN ALL STARS " et l'invite à y participer. LEYVA brille particulièrement sur "Alto Songo" composé par Lilí MARTÍNEZ.
A Cuba, Rudy CALZADO, exilé depuis quarante ans l'invite à enregistrer avec lui "La Música Típica de Cuba".

Il chante aussi avec le piquete de Barbarito TORRES , accompagant celui-ci en 1999 au Vénézuela.

Pio Leyva durant le tournage de "Buena Vista Social Club". Photographie Donata Wenders.


Pio Leyva avec Barbarito Torres. Hotel Nacional.

Avec le "Papy Boom", sa carrière est relancée et "Pío"participe aux tournées internationales du groupe
Il forme au début des années 2000 son propre combo, le "CUBAN's SON ALL STARS" composé de jeunes sortis des concservatoires, participant notamment au 9° Festival Afro-Caribeño de Vera Cruz en 2002...

"Pío" LEYVA se présente régulièrement avec le "BUENA VISTA SOCIAL CLUB". Ainsi il participe au concert donné par le groupe à Caracas en 2000, à México en 2005. Ses compagnons du groupe font aussi fréquemment appel à lui comme invité lors de leurs représentations: Avec Omara PORTUONDO il enregisre en 1999; avec Barbarito TORRES il donne un concert au Venezuela en 2004, avec Teresita GARCÍA il enregistre également . Il est régulièrement leur invité à l'Hotel Nacional.

En 2005 sort son disque "La salud de Pío Leyva". Il se présente à son tour sur la scène de l'Hôtel Nacional invitant pour les boleros la jeune chanteuse Idania VALDÉS.

"Pío" LEYVA s'éteint brutalemnt au début de l'année 2006 au moment même où ses compagnons du "BVSC" donnent un concert à México.

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
* " Yo baila con ella ", L.H.~années 50, Tumbao TCD 803.
* In " Balcón de Santiago", L.H. 1957, Tumbao TCD 802.
* In " Guapacha con Bebo Valdés y sus amigos", L.H. ~années 50, plages 3, 8,11,17, Caney 520.
* In " A Toda Cuba le Gusta ", L.H.. 1996, World Circuit 047.
* " La Salud de Pio Leyva" L.H. 2004, Timba records.

La Fantastique expansion de la musique cubaine.
>>>>

....Biographies....

<<<<
León, Bienvenido.
Licea, Manuel.
>>>>