Charanga Fajardo y sus Estrellas

En 1949, le flûtiste José FAJARDO fonde sa propre charanga. Parmi les premiers musiciens à intégrer sa formation se trouvent René HERNÁNDEZ, piano; Félix REINA et BERROA, violons; Rolando VALDÉS, güiro; Joseito VALDÉS, voix; Carlos REAL et Jesús ESQUIJARROSA, congas et pailas. La charanga débute cette même année sur la radio CMCU. Exceptionnel musicien et compositeur à succès -"Olga la Tamalera", "Ritmos de Pollo", "Fajardo te pone a gozar"...- José doit, pour imposer son groupe, affronter des formations réputées comme la "CHARANGA ARAGÓN". Les deux premières années sont difficiles mais l'irruption du cha cha cha, qui redore le blason des charangas, est une opportunité. José déploie alors des trésors d'inventivité et cherche à conquérir les danseurs. Il recrute des couples qui, face à l'orchestre, montrent au public les pas du chachacha.

José Fajardo y sus Estrellas.

Il gonfle la section à cordes qui, de trois violons traditionnels, passe souvent à six violonistes. Il habille ses musiciens de costumes voyants. Contrairement à ce qu'ont fait tous les grands directeurs de charangas, José FAJARDO n'a pas renvoyé les chanteurs. Au contraire, il les met en valeur, ce qui confère un style particulier à son ensemble.… Et rapidement sa formation "FAJARDO y sus ESTRELLAS" se fait remarquer. Elle est invitée sur les ondes puis anime les bals de la capitale. Le cabaret Montmartre la réclame et la charanga devient la formation attitrée du club. Il faut bientôt faire face à toutes les demandes provenant des quatre coins de l'île et José démultiplie son groupe. Il crée ainsi trois charangas et gère plus d'une trentaine de musiciens qu'il envoie, les uns en province, les autres dans les académies de la capitale et la formation phare s'installe au Tropicana puis au cabaret Caribe de l'Hôtel Hilton qui a finalement recruté "FAJARDO y sus ESTRELLAS".

Ainsi il est difficile de dire qui joue, où, et à quel moment dans la formation mais un nombre impressionnant de grands instrumentistes et chanteurs se sont mis en valeur à côté de la flûte de FAJARDO. Parmi eux Rudy CALZADO et son frère Luis , le percussionniste "Tata" GÜINES, et des anciens de "ARCAÑO y sus MARAVILLAS", les violonistes Félix REINA, Pedrito HERNÁNDEZ; le timbalero Ulpiano DÍAZ; le güiro Gustavo TAMAYO ainsi que "Cachao" LÓPEZ et Jesús LÓPEZ. Le pianiste "Pepecito" REYES est recruté en 1954 et fera de nombreux passages dans la formation.
C'est en 1955 que commencent les enregistrements avec "Oye quiero vivir" et "Carolina". A compter de ce moment "FAJARDO y sus ESTRELLAS" ne cesse de fréquenter les studios d'enregistrement. Différents vocalistes participent à ces sessions comme Orlando VALLEJO... Chaque année plusieurs disques inondent le marché avec un point culminant en 1957.

Les tournées hors de l'île commencent au début des années cinquante et occupent toute la décennie. En 1955 c'est le Venezuela. En 1956 la formation s'installe au Waldorf Astoria de New York, appellant le trompettiste "Chocolate" ARMENTEROS dans ses rangs. La charanga est engagée pour la campagne présidentielle de Kennedy. L'impact qu'elle produit est si grand que le format charanga va faire son chemin dans l'esprit de nombreux musiciens et que de nombreuses charangas comme la Duboney, la Moderna… font s'organiser aux Etats Unis.
La fin de l'année voit le retour de "FAJARDO y sus ESTRELLAS" à La Havane pour la dernière Saint Sylvestre de Batista.

 

La formation de Fajardo à la Bodeguita del Medio.
Photographie Collection C. Díaz Ayala
.

En 1959 "FAJARDO y sus ESTRELLAS" effectue une grande tournée au Japon où une nouvelle fois les studios les accueillent pour un L.P. sur lequel figurent les grands thèmes du groupe "Los tamalitos de Olga", "Ritmo charanga", "Se puede vacilar"… et "Hola Japon !"

Au retour du périple l'orchestre fait une halte à New York. José FAJARDO décide alors de se fixer aux Etats Unis et la charanga repart à La Havane. Félix REINA prend un court moment la direction de la formation, la réorganise et la rebaptise "ESTRELLAS CUBANAS".
Il rejoint à son tour José aux Etats Unis.

©Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
*

Les Fabuleuses années cinquante.
>>>>

.... Tous les groupes ....

<<<<
Failde Miguel, Orquesta.
Faz, Roberto y su Conjunto.
>>>>