Grupo CANELA En Español ..................... ..

Après des études musicales de hautbois et un passage en 1985 au sein de la « Banda de Conciertos », Zoe FUENTES poursuit ses études à l’I.S.A et intègre successivement l’Orchestre Symphonique et l’Orchestre de l’Opéra et de Ballet de La Havane. Au cours de ces études elle prend conscience de l’importance qu’ont eu dans les années trente les groupes de musique traditionnels féminins qui, à l’exception de « ANACAONA », ont presque tous disparu.  Zoe suit des cours de percussions avec « CHANGUITO », Samuel FORMELL, « Tata » GÜINES et en août 1989 elle passe de l’idée à la réalisation et organise « CANELA » groupe exclusivement féminin au sein duquel elle joue des percussions. Sa sœur Giselda, bassiste, est parmi les fondatrices qui proviennent de formations classiques ce qui contraint toutes les membres de « CANELA » à un important travail préparatoire pour troquer violons, flûtes et autres instruments pour les pailas et les bongósCarlos del PUERTO apporte son aide à Giselda. Marlen FABELO, Doan MANFUGAS, Irina AROZARENA… font aussi partie des premières intégrantes de « CANELA ».

Zoe Fuentes.


Le frère de Zoé et Giselda, Jesús, saxophoniste, officie comme directeur musical et sa solide information permet à ses sœurs et ses partenaires de toujours se maintenir à la pointe. Il compose et fait des arrangements pour le groupe. Dès les premiers pas de celui-ci il offre  notamment  « Ya mi corazón », « Llego el momento », « Si te vas », « El Mozambique llego », « Yo quiero llegar ».. . Mais d’autres compositeurs sont au répertoire comme Efraín RÍOS : « Quiero luna llena »,  « Que manera de quererte » …  Luis MANRESA… Et Zoé puise aussi dans les thèmes phares de la musique cubaine « Lágrimas Negras », « Cachita », « El Manisero » …

Giselda y Jesús Fuentes.

« CANELA » débute par des concerts à l’Université et est convié à jouer à l’ambassade d’Angola à La Havane.  Désireuses de partager avec les cubains las chicas Canela  se produisent dans les centres hospitaliers, les services pédiatriques... On les écoute à l'Hôpital Hermanos Amejeiras, à l'Hôpital pédiatrique de Centro Habana, au Politechnique Nguyen Van Troï... Elles chantent pour les unités militaires, dans les quartiers mais aussi dans les hôtels et centres touristiques de l'île.

Canela 1991.

« CANELA » cherche à renouer avec tous les rythmes traditionnels de la musique populaire cubaine, Son, mozambique, pilon, chachachá, bolero, les musiques caribéennes et aussi les influences du jazz guidé par les connaissances de Jesús FUENTES qui a joué avec de grandes figures du genre « Chucho » VALDÉS, Danilo Pérez, Steve TurreZoé cherche aussi à fusionner ces genres pour en faire des créations avec des arrangements modernes et des éléments chorégraphiques ce qui donne  une réelle personnalité au groupe.

Le public cubain peut en 1991 apprécier les jeunes femmes lors d’un concert au Museo de la Música qui fait l’objet d’un enregistrement par Radio Rebelde. Pour l’inauguration du Festival International de Cinéma. « CANELA » donne également un concert pour l’anniversaire de la revue Mujeres.
La grande présentation de l’année reste toutefois celle que le groupe réalise pour l’inauguration des Jeux Panaméricains à La Havane. En fin d’année la formation sort de l’île pour jouer en Allemagne à Hambourg  a Die Fabrik, Uni Mensa, Musik Gallerie et récidive l’année suivante de nouveau à Hambourg, à Frankfort, Rodgau avec deux concerts supplémentaires en Belgique et en Hollande ainsi qu‘à Berne en Suisse.

Allemagne 1992. Première sortie de Canela hors de Cuba.

De retour à Cuba la formation donne des concerts à l’Hôtel Plaza et installe sa peña au siège de la revue Mujeres. Elle se fait entendre avec le prestigieux compositeur Alberto VERA sur les ondes.
L’émission de télévision Mi Salsa les lance vers la popularité. « CANELA » donne des concerts à Varadero et réalise une nouvelle sortie hors de l’île en Martinique pour la Foire Internationale. Les filles jouent à l’Hôtel Le Batelier et à la discothèque Le Queen. L’année suivante le groupe reste trois mois à Tokyo au Club Cocoloco. La formation comprend avec Zoe, Giselda et Jesús; Noila CARRAZANA, Marlen FABELO, voix; Leonor CABRERA, piano; Iya MEZENOVA, flûte; María de los Ángeles LÓPEZ, bongó et María Julia NUÑEZ, congas.

 « CANELA » occupe la scène du Cafe Cantante à La Havane et, lors d’un concert à La Tropical, enregistre son premier album « Cien lindas cubanas en vivo ». Zoé et ses partenaires réalisent également leur premier vidéo clip « El Mozambique llego ».

Canela au Japon en 1994.

A ces enregistrements succèdent en 1995 celui de « Llego el momento ». La chanteuse OSDALGIA entre juste avant dans la formation et se trouve aux côtés d’Odalis LASARTE entrée l’année précédente. De nouvelles portes s’ouvrent pour « CANELA » qui apparaît dans les programmes télévisés ; à la Casa de la Música de Miramar  et en concert au Pabellón Cuba. Manolín « El Médico de la Salsa » les invite au Café Cantante.
Une nouvelle tournée internationale emmène les filles en Allemagne, en France et en Belgique notamment aux Rencontres d'Octobre.
En 1996 l’arrivée d’Ademilis HERNÁNDEZ qui se substitue à OSDALGIA apporte un  nouveau souffle à « CANELA » qui par deux fois se rend en Guadeloupe pour le Carnaval ainsi que pour des concerts au Zenith et à l'îlet Cochon. Ces visites sont entrecoupées d’une nouvelle tournée en Allemagne, en Hollande et en Martinique. L’année suivante c’est en Angleterre que « CANELA » triomphe. A Londres, Manchester, Leeds…On appelle les jeunes femmes les Spice cuban women


Yaila Karrell et Ivette González.

Plusieurs festivals de Finlande présentent la formation en 1998, le Pori Jazz Festival, Imatra Big Band Festival… « CANELA » poursuit sa route vers le Norvège au Molde Jazz Festival puis entreprend un nouveau périple à travers l’Allemagne avec des prestations remarquées à Die Fabrik à Hambourg et au Festival de Stutgartt.. Cette année là entrent la flûtiste Yaila KARELL, petite-fille du flûtiste historique de la « ARAGÓN » Rafael LAY,  et la conguera Ivette GONZÁLEZ. Font également partie de « CANELA » à cette époque la cousine Marlen FUENTES, batterie; Odalis, voix; Massiel RODRIGUEZ, keyboards ; Katia CABRERA, piano ...

 

L’année suivante les jeunes filles célèbrent le 10° anniversaire du groupe par un concert au Teatro Nacional avec une multitude d'invités de prestige, Omara PORTUONDO, Mayito RIVERA, Pedrito CALVO, José Luis CORTÉS...


Concert des 10 ans. Giselda a repris le violon et invite Rafael Lay et Dagoberto González.

Puis c’est au tour de l’Europe du sud de faire connaissance avec « CANELA » qui se produit en Grèce et notamment pour la journée de la culture cubaine au Hilton Hôtel d’Athènes ; en Italie avec une prestation à Rome au stand cubain du Festival Capanelle; en Turquie avec plusieurs concerts à Istanbul, Ankara… concerts perturbés par un fort tremblement de terre lorsque les musiciennes se trouvent au Swist Hôtel.

« CANELA »  se produit de nouveau en Italie pour Viva Vida, le festival de Culture cubaine ;  à la Dominique pour le World Creole Music Festival en  octobre 2000.


Grèce 1999.

En 2000 « CANELA »  se produit de nouveau en Italie pour Viva Vida, le festival de Culture cubaine ;  en Allemagne et en Finlande, notamment au club Copacabana de Helsinki. Et en octobre 2000 la formation est invitée à la Dominique pour le World Creole Music Festival.  Giselda, Zoe sont accompagnées à cette période de Katia CABRERA, claviers ; Massiel, piano ; Ivette, congas ; Yaila, flûte ; Odalys et Ademilis, voix et la cousine de Zoe et Giselda, Marlen FUENTES, drum.
Tout au long de cette période allant de la création du groupe à 2000 « CANELA » se produit sur toutes les radios cubaines, les programmes de télévision et donne régulièrement des concerts dans les locaux des travailleurs, les centres hospitaliers… Cette année encore on peut écouter la formation à La Zorra y El Cuervo ; au siège du « CONJUNTO FOLCLÓRICO NACIONAL », à l'hôtel Golden Tulip au Parque Central de La Havane et lors du Cubadisco 2000 au Teatro Nacional.
L’année suivante, le groupe ayant eu un immense succès en Finlande, retourne dans ce pays et se présente de nouveau au Copacabana et sur le bateau de croisière de la Viking Line, parcourant les côtes finlandaises et suédoises. Quittant le nord de l’Europe pour le sud il se produit à Grenade pour le Spice Jazz Festival. Dans l’île, outre leur présence dans les clubs, les jeunes femmes jouent une nouvelle fois au Centro Pediátrico Centro Habana, donnent un concert à la Sala Avellanada pour une soirée dédiée aux îles St Kitt and Nevis qu’elles vont  visiter ensuite y offrant un concert. La chanteuse du groupe Ademilis ainsi que Jesús sont invités à la Barbade pour le Festival de la Canción Caribe. Ils y obtiennent le Grand Prix avec leur interprétation de « Ale Ale », thème de Jesús au répertoire de « CANELA ». Pour la présentation c'est Jesús qui dirige l'orchestre du festival.
Lors de l’année 2002 la formation réalise une saison au Habana Café de  l’hôtel Melià Cohiba de la capitale. Elle participe aux Carnavals de Moa ; au Festival Jazz Plaza partageant leur scène avec le tromboniste de jazz Steve Turre. Le 13° anniversaire de « CANELA » se déroule au Teatro Amadeo Roldán et les invités sont prestigieux, Ernán LÓPEZ NUSSA, Pablo MENÉNDEZ,   GONZÁLEZ…pour un show intitulé Jazzeando a lo Canela.
Un événement mémorable marque l’année 2003. « CANELA » passe six mois au Danemark au Glass Salen du Garden Tivoli avec la compagnie Dr Dante dirigée par Cerderjhome. Le dramaturge mise pour sa création Who ever let them in  sur l’excentricité et sur une musique en vivo.
Le jeune violoniste Julio VALDÉS, fils de Giselda, et son groupe « PENTA-JAZZ » invitent la formation pour un grand concert au Teatro 23 y 12.
Julito Valdés.


Affiche du Garden Tivoli.

La Zorra y El Cuervo continue d’accueillir « CANELA » tout comme l’année suivante consacrée à une tournée dans l’île, Santiago de Cuba, Holguín, Trinidad, Cienfuegos, Matanzas. A Varadero « CANELA » donne également un concert et fête ses 15 ans comme deux ans auparavant par un Gala pour lequel sont invités « Chucho » VALDÉS, « Los PAPINES », Pablo MENÉNDEZ, etc.…  A l’extérieur le groupe participe au Festival de Musique Créole à la Dominique et donne un concert au Grand Old House dans les îles Caïman.


Canela avec Jesús à La Zorra y El Cuervo.


2005. L’activité insulaire se concentre autour de La Zorra y el Cuervo, la Casa de la Música de Miramar et le Café Cantante. « CANELA » accompagne la chanteuse africaine  Miriam Makeba au Teatro Astral. Les jeunes femmes offrent un disque de jazz  avec deux compositions de Jesús, « Dakar Blues » et « Barracón »  et des titres de Gillespie « Dizzy Blues » ; de Parker, « Moose the Mooche » ; Corea « España » ou encore Johnny Green « Body and soul ». Hors de Cuba le groupe donne un second concert au Grand Old House de Caïman.

En 2006 une nouvelle fois la formation féminine réalise une tournée en Italie avec un passage remarqué au Festival de Capanelle. A Cuba les publics de Pinar del Río et de Matanzas peuvent applaudir « CANELA ». Plusieurs concerts sont organisés pour les travailleurs sociaux. De nouveau elles voyagent aux Iles Caïman où le groupe y inaugure  en 2006 le Ritz Carlton récidivant l'année suivante.

Une grande tournée européenne marque 2007. Elle passe par la France, l’Italie et l’Allemagne. Regla POEY est devenue pianiste d’un groupe qui a délaissé le clavier. « CANELA » gagne aussi le Sénégal qui organise une Fête du Havane et pour laquelle les organisateurs invitent les jeunes femmes. Un nouvel enregistrement « Confusión » apparaît dans les bacs. « Eso no es » et « Confusión de Amor » de Julio VALDÉS ; « Sín Dinero » et « Si ya lo bailaste » de Jesús font partie des thèmes phares du disque. Prolongeant les présentations réalisées l’année précédente le groupe chante et joue en 2008 au Café Cantante et à la Zorra y el Cuervo. Ces activités sont complétées par des concerts à la Casa de Cultura Havana Vieja, à la Pergola du Ministère de la Culture et par un concert enregistré par la télévision à l’Auditorium du Musée des Beaux Arts. Plusieurs concerts sont de nouveau réalisés à la Barbade avant que l'octet ne termine l’année au Festival Jazz Plaza. Odalis LASARTE quitte ses partenaires cette année-là tandis que « Yula » SOSA fait son entrée face aux tambours batá et pour des parties vocales.

Yula Sosa.

Les carnavals d’Encrucijada de 2009 sont animés par Zoe, Giselda et leurs partenaires. Trois grands concerts sont offerts par le groupe cette année ; l’un pour les 20 ans de la formation sur la Tribune Anti-impérialiste sur le Malecón, le second à La Tropical et le troisième lors du Cubadisco pour accompagner le chanteur portoricain Germán Wilkins Veléz. Une large partie de l’année est aussi consacrée à l’enregistrement d’un disque, « De medio La’o » avec les titres joués à cette période « María María », « Te llamo mañana », « Solo tú y yo » …

Canela "De medio la'o" ..>>> ...


Une nouvelle tournée nationale a lieu en 2010 avec Wilkins. « CANELA » -désormais sans Ademilis HERNÁNDEZ (†) mais avec Isis SOTO qui entre cette année-là - et le chanteur se produisent à Santiago, Holguín, Santa Clara, La Havane. La formation féminine donne également des concerts populaires dans les quartiers de la capitale et poursuit ses prestations dans les clubs, Delirio Habanero, La Zorra y el Cuervo. Au milieu de l’année « CANELA » est invité à Dakar pour le III° Festival de las Artes Negras


Canela
2010.

En 2011 La Gruta s’ajoute aux clubs qu’animent les partenaires de Zoe et Giselda, le Delirio Habanero, véritable siège de la peña du groupe, La Zorra y El Cuervo, le Café Cantante, la Palacio de la Rumba, le Pepito's Bar... . Leyssy O'FARRILL devient la pianiste de « CANELA ». A ses qualités face au clavier elle ajoute celles de compositeur et arrangeur. Elle est aussi aux côtés de Jesús dans la formation de celui-ci « SANTO TOMÁS CONECTION ».

Plusieurs grands concerts sont au programme de l’année à Mariel, San Cristóbal, à l’Hôpital Amejeiras pour la fête des mères et pour le Festival Palafoxiano à Puebla au Mexique.

Leyssy O'Farrill.


Puebla 2011

Le programme radiophonique A Buena Hora diffusé en direct sur Radio Taino depuis le club La Zorra y El Cuervo consacre une de ses émissions à « CANELA ». Le groupe accompagne Jesús FUENTES  pour un concert à la Casa de Cultura Calzada y 8 dans le cadre du Festival Jazz Plaza.

Le groupe cultive un répertoire de bailables, notamment dans les tournées, les fêtes mais se consacre au jazz dans les clubs et pour des concerts spécifiques.

L’année suivante les fêtes populaires de Güines, Matanzas, Pinar del Río, les carnavals de La Havane permettent au groupe de diffuser son répertoire avec une nouvelle chanteuse Jennyfer BAUZA. Au milieu de l’année la chanteuse Zuleimi GUERRA entre pour quelques mois dans la formation. Un nouveau grand concert d’anniversaire est programmé au Centro Hispanoamericano de la Cultura intitulé Reinas del Mar. Le « CORO INFANTIL SOLFA », les tambours de Eduardo CORDOVA sont les principaux invités. Les jeunes femmes sont en matinée à La Gruta. Le public les retrouve aussi au Palacio de la Rumba et « CANELA » est chargée de la clôture de l’événement Rutas y Andares. A l’extérieur de l’île le groupe est invité au Suriname.

Après des essais réalisés depuis 2010 la trompette et le trombone font désormais partie intégrante de « CANELA » respectivement à charge de Gladys PÉREZ et de Elixandra GÓMEZ. Melodie SPARTACUS, fille de Zoe et du compositeur martiniquais Jeremy Spartacus, remplace Yaila à la flûte.


La formation de Zoe et Giselda au début de 2013.
Au second rang de gauche à droite : Jesús, Melodie, Jennyfer, Gladys, Giselda et Leyssy.
Au premier rang Elixandra, Ma
ría Isabel, Roselín, Zoe, Yula et Ivette.

Les Jardines del 1830 reçoivent « CANELA » en 2013 et la formation est de nouveau à La Gruta et dans diverses peñas, au Café Cantante ainsi qu’à La Zorra y El Cuervo pour leur présentation mensuelle et pour le programme radiophonique A Buena Hora. Pour la Fiesta del Tambor, en mars, les jeunes femmes partagent avec Jorge REYES la scène de l'Hôtel Occidental Miramar. L’époque des fêtes populaires voit le passage du groupe à Artemisa, Villa Clara, San Luis... tandis que Isis retourne à ses activités de bailarina et quitte ses partenaires. En juillet « CANELA » donne plusieurs concerts à Villa Clara et en octobre à Sancti Spiritus.

 

Ambiance Canela aux fêtes de San Luis.

Entre les différentes prestations dans les clubs, un concert en octobre au Palacio de las Convenciones pour le Latin Farm, une invitation pour participer au concert du choeurs des enfants "SOLFA" au Teatro Mella et pour la première fois au Jazz Café Miramar la formation prépare une tournée en Floride que « CANELA » réalise fin novembre. Le groupe joue dans trois grands clubs de Miami, Cubaocho, Ache et Casa Vieja et réalise deux programmes de télévision. Le flutiste René LORENTE se joint à la formation à Cubaocho pour interpréter "Pare Cochero" dans un mano a mano qui permet à Melodie SPARTACUS de s'illustrer.

Mano a mano René Lorente, Melodie Spartacus sur Pare Cochero. Miami 2013.

 

En fin d'année la formation joue lors du Jazz Plaza pour la clôture du Festival. Tout au long de 2013 « CANELA » a fait plusieurs apparitions sur les ondes dans les programmes Así, Visión, Música Viva, Siempre Domingo, A Buena Hora, Alegría de Sobremesa ou encore Frecuencia Total. A la télévision pour la Saint Sylvestre les jeunes femmes sont la vedette de Hola Habana.

« CANELA » fête son vingt cinquième anniversaire au début de 2014 avec plusieurs concerts à la Uneac en mars, au Museo de Bellas Artes en avril où la prestation est filmée pour entrer dans un futur Dvd. La formation se présente chaque mois à La Zorra y El Cuervo et régulièrement à la télévision et la radio cubaine. Les jeunes femmes donnent également de nombreux concerts pour des fêtes ou événements dans les Cercles Sociaux comme au Julio Antonio Mella, au Circulo Abreu Fontán.. Au milieu de l'année « CANELA » participe aux fêtes de Carnaval à Cárdenas, Santa Fé, Unión de Reyes, Cienfuegos. Au mois d'août le groupe intervient dans le programme en vivo de Radio Taino A Buena Hora en direct du club La Zorra y El Cuervo. En septembre et en octobre, comme chaque mois, l'orchestre est sur la scène du Café Cantante et le mois suivant à l'affiche du Gala des Premios Lucas, récompensant les meilleurs clips vidéo, au Tropicana.


Canela. Café Cantante 2014.

En décembre pour le Festival Jazz Plaza « CANELA » est programmé à La Zorra y El Cuervo où le groupe joue avec la flutiste américaine
Andrea Brachfeld avec qui il interprète "Caravan", "Mambo Inn"... Après una nouvelle apparition pour A Buena Hora et la realisation du programme du nouvel an pour le Canal 27 de la télévision « CANELA » célèbre le 1° janvier 2015 par un concert à Arroyo Naranjo avec le groupe « KLIMAX ». Tout au long de l'année la formation a consacré de longs moments à la préparation d'un nouveau disque "Mambo Jazz".

Les premières prestations en clubs de 2015 sont complétées par les shows du dimanche après-midi à l'Hôtel Nacional où la formation de Zoe est fréquemment invitée. En juin « CANELA » installe sa peña au piano-bar Fabio tous les jeudis... La province accueille la formation dans diverses fêtes locales et populaires à Cienfuegos, Cotorro, San Miguel de Padrón, Playa de Guanabó... .Tout l'été la formation quitte La Havane pour s'installer à Panarimbo au Suriname où elle assure l'animation et les concerts du RoofTop de l'Hôtel Ramada. « CANELA » profite du séjour pour réaliser une vidéo sur le thème "Faluma", un thème issu du répertoire de Suriname, versionné par le groupe.

Au retour du Suriname « CANELA » participe aux fêtes de Perico dans le province de Matanzas puis est invité pour le programme télévisé 23 y M. Les prestations en clubs reprennent à commencer par celles dans leur club fétiche La Zorra y El Cuervo. L'année s'achève avec le Festival Jazz Plaza sur la scène de La Zorra y El Cuervo où le groupe invite la percussionniste américaine Melena Francis et le tromboniste Steve Turre.

Le début de 2016 est consacré à la peña, aux concerts à La Zorra y El Cuervo, à des programmes de télévision, des échanges avec des étudiants américains, des master-classes et classes théoriques. En mars le groupe participe aux fêtes populaires de San José, Batabano puis en mai à Ciego de Avila où ils partagent la scène avec Pancho AMAT, en juin à ceux de Calimete. Tous les samedi « CANELA » est sur la scène du Jazz Café jusqu'à la fermeture du club fin juin. Les jeunes femmes sont aussi invitées à donner un concert dans le cadre d'un gala pour les sportifs dans la capitale.

Au mois de juillet « CANELA » est de nouveau protagoniste des fêtes populaires de Manicaragua dans la province de Santa Clara.

© Patrick Dalmace
Collaboration Giselda et Zoe Fuentes

Discographie sélectionnée:
* «  Llegó el Momento », La Havane 1995, Welt Wunder 8001.
* «  Echate Canela. Live », Hambourg 1997, Tom Tom. s/n.
* «  Pegando », La Havane 2002, Fuencane Production.
* « Barracón », La Havane 2005, Freeway 221066.
* « Con-Fusión », La Havane 2007, Fuencane Production.
* «  De medio la’o », La Havane 2009, Colibri s/n.

.... Tous les groupes ....

B
<<<<
 
 
Caney,Cuarteto.
>>>>