MONTESINOS, Rey (Pinar del Río 1944 )

La famille MONTESINOS est une famille musicale. Le père de Rey est chanteur et travaille avec Miguelito CUNI avant de quitter les scènes pour le métier de professeur puis de chauffeur de taxi. Sa mère a appris le violon, le piano et joue un peu de guitare. C'est elle qui initie Rey.
A neuf ans Rey joue correctement de la guitare et chante à Pinar del Río pour une émission de radio de la CMBA, La Escuelita del Aire. Il interprète des chansons cubaines et aussi des thèmes du répertoire mexicain. Le succès le conduit également dans les théâtres et sociétés privées. Il perfectionne sa guitare avec Ché TEJERA . Avec René PÉREZ il étudie la théorie musicale et le solfège.

En 1956, une cousine, mariée à un américain, lui offre une guitare électrique, une Supro. L'instrument fait sensation à Pinar del Rio.

Rey débute avec cet instrument en 1957 au sein du groupe de Rock en Roll Los CORSARIOS de Leslie LLUIS dans lequel figure le batteur autodidacte Pepe "El Loco" YANES. Le groupe joue dans les fêtes particulières, les bals pour Carnaval....
Il continue aussi à chanter et s'accompagner lui-même. Parallèlement il poursuit sa scolarité.

Ses études le conduisent en 1961 à La Havane où il commence à jouer avec le CONJUNTO LIRA HABANERA , une formation de Bauta, un village proche de celui où habitent les grands parents de Rey, dirigée par Alberto RABEIRO . Avec cette formation il accompagne Ñico MEMBIELA , Lino BORGES et même occasionnellement Orlando VALLEJO . La plupart du temps il s'agit de jouer pour des bals publics.

Il travaille ensuite avec Los MORALITOS au Restaurant 1830.


Rey avec son cousin Oscar.
Photographie Collection R. Montesinos.

Au début de 1963 Rey MONTESINOS est invité à remplacer Pablo CANO qui a quitté Los ARMONICOS et Cuba. C'est au sein de cette formation qu'il s'initie au jazz en écoutant Freddy MUGUERCIA qui fait l'intérim entre CANO et Rey et en écoutant les quelques enregistrements de Pablo . Il fait ses premières armes avec le groupe au club La Red. Il est subjugué par ce genre- le jazz- qu'il ne connait pas ou qu'il confondait avec le Rock. Rey fait un essai avec le FREE AMERICAN JAZZ, dirigé par deux Afro-américains Mario Lagarde et Eddy Torriente. La prestation a lieu au club l'Atelier. Elle n'est pas concluante mais Mario le pianiste et directeur propose à Rey de lui donner des cours de jazz et rapidement il rejoint la formation que l'on peut entendre à La Gruta, au Pigalle, à l'Atelier, à la Descarga... Le répertoire est constitué de standards, Parker, Ellington, Shearing... Au cours de ces années le groupe est l'un des seuls à se consacrer au jazz ce qui souvent le conduit à être vite congédié par les patrons des clubs.

Rey Montesinos, à gauche et Los Badchá. 1964.
Photographie Collection R. Montesinos.
MONTESINOS entre ensuite dans le groupe Los BAD CHÁ . Le groupe propose une musique cubaine jazzéifiée qui ne plait pas davantage aux directeurs de clubs et doit souvent être en quête d'un nouveau lieu de travail.
Ce groupe prend pour Rey une dimension importante. Il y apprend beaucoup aux côtés des membres de la formation: Freddy GONZÁLEZ de la MASA , pianiste, avec qui il perfectionne ses connaissances harmoniques; Guillermo GARCÍA dit "Agapito Badchá", drummer; Joe IGLESIAS, vibraphone mais également multi-instrumentiste; Roberto VALDÉS, contrebassiste...

Rey MONTESINOS rejoint Los CINCO . Il y rencontre le saxophoniste Nicolas REINOSO, Luís Mariano CANCAÑON, pianiste de la formation Hermanos AVILES qui lui montre le travail du guitariste Juanito MÁRQUEZ . La formation, dirigée par le contrebassiste Armando ZEQUEIRA, joue dans les clubs et se présente même au Salón Libertad de l'Hotel Nacional. La plupart du temps il accompagne le show de Doris de la TORRE ou celui de Pablo MILANÉS ou encore "Los LUCEROS "... puis à la fin de la soirée joue jazz, bossa nova...


1965. Rey à la guitare et Los Cinco avec Doris
Photographie Collection R. Montesinos.

C'est ensuite au sein du 2 más 1 qu'il intervient. Le petit groupe est en fait un duo acompagnant un vocaliste. Lorsque Nestor MILI est exclu de son groupe, Los ZAFIROS il organise un autre cuarteto vocal, également dans le syle des Platters , Los LUCEROS . Rey est invité à tenir le rôle de guitariste.

En 1964 il quitte la capitale pour Camaguëy mais en route change d'avis et se rend à Varadero. Dans la station tourisique Rey MONTESINOS retrouve Luís Mariano CANCAÑON qui l'entraîne au sein de Los ELECTRÓNICOS , installé au club El Red Coach. Dans le même lieu il joue aussi avec ONEY CUMBÁ .
Toujours à Varadero, Rey rejoint Frank DOMÍNGUEZ . Une nouvelle fois il a l'occasion de progresser car Frank ne s'installe pas pour toutes les sessions au piano et c'est la guitare de Rey qui est mise à contribution. Le répertoire est essentiellement consacré à la musique cubaine et à l'accompagnement des compositions de Frank . Délaissant Varadero et le Red Coach, Rey suit DOMÍNGUEZ au club Noches del Atlántico à Santa María del Mar puis au club Imagénes dans la capitale et enfin au Pico Turquino de l'Hôtel Habana Libre.

Rey avec la formation de Frank Domínguez
Photographie Collection R. Montesinos.

Il quitte alors le pianiste pour accompagner, à la place de Froilán AMÉZAGA, la chanteuse Elena BURKE . Il reste plusieurs mois avec elle puis travaille au Gato Tuerto où chaque semaine il accompagne une voix différente: Vilma VALLE, Bobby JIMÉNEZ, Ezequiel CÁRDENAS, Leonel BRAVET..."Chucho" VALDÉS et son combo entregistrent sa ciomposition "No tienes tema".
En 1966, il devient le guitariste de Ela CALVO qui chante et enregistre une autre composition "Tú a mi medida" puis peu après Rey forme le groupe Los VIOLENTOS avec Aimée CABRERA voix; Miguel PRIMO, piano puis organeta ... Le répertoire est plutôt influencé par la Pop espagnole à la mode à ce moment dans l'île. Le groupe a un franc succès et se produit dans plusieurs cabarets de la capitale pendant plusieurs années, changeant de nom vers 1969 optant pour Los MENSAJEROS . Le groupe de Rey compose la musique et participe avec le groupe au show du Cabaret de l'Hôtel International de Varadero 24 horas en 2; à celui du Habana Hilton, joue Night Club de l'Hôtel Flamingo et dans divers théâtres et programmes de télévision. Rey tente de faire percer le rythme Terere.
Rey, parallèlement à son groupe, travaille pour d'autres formations comme"Los PACHUCOS' de Pacho ALONSO en 1966.


Rey et Pacho Alonso, 1966. Photographie Collection R. Montesinos.

Rey MONTESINOS reprend un groupe dirigé par Mario D'Lagarde, le rebaptise BASE 96 et lui forge un répertoire plus cubain. Les plateaux de télévision, la radio, les reçoivent régulièrement.
Rey est arrangeur pour la télévision et travaille également pour le Centro de Desarrollo y Difusión de la Música Cubana puis pour l'Institut Cubain de Radio. Il abandonne son groupe, commence à étudier la direction d'orchestre avec Roberto VALDÉS ARNAU et Adolfo GUZMÁN et Armando ROMEU lui fait composer des pièces de jazz pour orchestre. Trois ans plus tard c'est lui qui dirige le Big Band de la Radio puis un peu plus tard l'Orchestre Symphonique de la Télévision auquel il joint des instruments électroniques.
MONTESINOS est également un fervent acteur des descargas que les musiciens organisent, notamment celles se déroulant à l'I.C.A.I.C. Dès les années quatre-vingt il commence à travailler pour Omara PORTUONDO.


Descarga à l'Icaic. Reinoso et Acosta, saxophones; Rey, contrebasse.
Photographie Collection R. Montesinos.

En 1982, accompagnant la tournée en Europe de l'Est de la chanteuse Miriam RAMOS, il participe au Festival 8 canciones en Tchécoslovaquie, au Festival de Dresde en Allemagne de l'Est puis a l'opportunité de diriger l'orchestre radiophonique d'Estonie. On lui offre une bourse pour étudier au Conservatoire de Leningrad. Il lui faut un titre de l'Institut Supérieur des Arts. Rey se présente pour l'obtention du diplôme mais il est victime du copinage et le titre est offert à un autre musicien.
Rey MONTESINOS poursuit donc sa carrière de directeur de l'orchestre de l'ICRT, labeur auquel s'ajoutent diverses autres responsabilités comme en 1984 lorsqu'il doit organiser un orchestre pour accompagner le show du Tropicana au Gran Casino de Barcelona. Entre 1987 et 1988 il dirige aussi un orchestre accompagnant les spectacles d'un cirque international à Paris. Il compose toujours et offre à cette époque "Habanera para dos".
Ses activités insulaires sont toujours entecoupées de prestations à l'étranger. En 1983 Rey participe au Festival Orfeo de Oro en Bulgarie; au Festival Los Hombres y el Mar à Rostock; au Festival Lira de Bratislava en 1988. Il est en Mongolie en 1989 pour le Festival Melodías de Amigos.

A cette même époque Rey dirige aussi à La Havane l'Orchestre du Tropicana jusqu'en 1989. Durant cette période -1986- il se rend au Mexique avec le spectacle du cabaret. Il en profite pour organiser un groupe parallèle, suivant le spectale, avec Salvador "Macho" ALMIRAL, drum, Pedro GONZÁLEZ, bongó et timbales, Alfredo MONTES de OCA, tumbadora, Rafael SÁNCHEZ, contrebasse et quatre musiciens mexicains.
En 1990 il part tavailler au Juan Sebastián Bar à Caracas avec la vocaliste Annia LINARES puis emmène un spectacle à Vera Cruz. Tania, la chanteuse préssentie se désiste au dernier moment et Rey recrute sa fille, Leo MONTESINOS. Celle-ci prend goût au chant et continue dans cette voix parallèlement à ses études musicales. Ceci contraint Rey à reprendre sa guitare, à travailler l'instrument et à l'accompagner régulièrement. Cette même année il dirige également l'orchestre qui accompagne l'enregistrement de DOMÍNGUEZ et Elena BURKE. En 1991 MONTESINOS est en Espagne pour Cantada de Habaneras . Il y présente deux compositions personnelles.

Rey et Leo. Uneac 2008.
Photographie Collection R. Montesinos.

Deux ans plus tard dans une trentaine de villes espagnoles il fait partie du spectacle Antologia del Bolero. Rey MONTESINOS passe une année complète en 1994 à Bogota pour travailler dans un studio d'enregistrement privé puis, entrecoupés de prestations à La Havane, les voyages reprennent, en Allemagne pour plusieurs mois avec le show de l'Hôtel International de Varadero et de nouveau en Colombie pour participer très régulièrement aux diverses éditions du Festival de Boleros soit avec Leo soit avec d'autres vocalistes comme Mundito GONZÁLEZ . Rey quitte en 1999 la direction de l'orchestre du Tropicana et l'Italie l'accueille cette année-là pour la promotion du disque Carretera central . Rey MONTESINOS est accompagné de Mundito , Leo et du Trio Los CORALES . Rey y retourne avec Compay Segundo , Ángel DÍAZ et Beatriz MÁRQUEZ la même année.

Le changement de siècle propulse MONTESINOS au Mexique, en Allemagne, au Venezuela et en Espagne. En Colombie il assure la direction musicale de plusieurs festivals jusqu'en 2002. Il travaille pour divers programmes de télévision, La Descarga, Dedicado A ... arrange, orchestre, collabore avec des chanteurs espagnols, mexicains, musicalise des novelas pour la radio ou la télévision... Il accompagne divers voix dans les hôtels et cabarets et passe l'essentiel de son temps dans les studios d'enregistrement -avec "Polo" MONTAÑEZ pour « Guitarra mía » - mais aussi chaque année à la préparation du Festival Boleros de Oro .


Hotel Cohiba. Rey avec Beatriz Márquez et "El Greco". Photographie Collection Rey Montesinos.

En 2007 Rey MONTESINOS réorchestre la musique de Cabaret - que chantait Liza Minelli sur Broadway- pour un groupe de théâtre, il enregistre un disque pour les japonais et écrit la musique d'une novela pour la radio La Reina del Bolero. Il commence à donner des conférences au Venezuela et au Guatemala.

Après avoir terminé Cabaret -qui est présentée au Teatro Brecht à La Havane et à travers l'île- au début de l'année suivante, Rey enregistre avec la "CHARANGA de ORO" et poursuit une nouvelle fois sa collaboration avec le Festival Boleros de Oro. Il dirige également les présentations mensuelles de Leo à la Peña de la Casa de Cultura de Plaza où il peut mettre en pratique ses conceptions artistiques. Il l'accompagne aussi à la guitare. Tout au long de l'année Rey participe à de nombreuses réalisations de la télévision.

 

Rey avec Carlos Cuesta, basse; Horacio "El Califa" , percusions et
Leo Montesinos. Photographie Collection Rey Montesinos.

Rey MONTESINOS se rend en 2009 au Festival de Boleros de Riohacha en Colombie comme juré et comme directeur d'orchestre. Il participe régulièrement à la peña de sa fille Leo à la Casa de Cultura Plaza. Rey MONTESINOS poursuit au cours de l’année 2010 un important travail d’arrangement pour l’orchestre de l’ICRT qu’il dirige. Il collabore avec le « BUENA VISTA SOCIAL CLUB » dont il est arrangeur depuis plusieus années et pour le Festival Boleros de Oro dont il reste le directeur musical. Il occupe également cette fonction pour le  concours Nueva Voz. Rey compose pour mettre en musique des pièces de théâtre et pour des programmes de télévision et de radio dont celui de la nuit de la Saint Sylvestre. A plusieurs reprises il accompagne comme par le passé dans des présentations à La Havane ou à la télévision Omara PORTONDO lorsque celle-ci n'utilise ni son groupe, ni piano et se repose sur la guitare de Rey, aux théâtres Mella, América, Astral, à la Escuela Internacional de Cine, au Teatro Milanés de Pinar del Río etc ...


Rey et Omara. La Havane 2008. Collection Rey Montesinos.

Soit à la guitare, soit en dirigeant l'orchestre, il acompagne systématiquement Leo MONTESINOS. Rey en fait de même avec " Mundito " GONZÁLEZ, Vania BORGES, Lourdes LIBERTAD pour les Noches de Boleros à la Uneac.
Il écrit, compose et arrange pour la chanteuse mexicaine Fabiola Jaramillo. Ses fonctions de Président de la société des auteurs de l’Uneac le conduisent cette année à San José au Costa Rica et à Bilbao. Pour la première fois Cuba y est représenté. Il est de nouveau directeur musical du Festival Boleros de Oro. Ses activités comme compositeur se poursuivent avec la musique d’un monologue pour une pièce de théâtre et d’une chanson pour l’œuvre Doña Perfecta qui s’inaugure en Espagne.

En 2011 il est fréquemment sollicité à la radio ou à la télévision comme guitariste d’accompagnement, poursuit également cette même tâche pour la peña de Leo et pour les Sábados de Bolero. Rey dirige l'orchestre du Teatro América pour l'accompagnement de Leo qui chante sa habanera "En La Habana de Noche". Il travaille également avec elle au Musée des Beaux Arts et accompagne aussi Leo, "Mundito" GONZÁLEZ et Ana María PEDRAZA pour le concert célébant les 100 ans de Arsenio RODRÍGUEZ et pour celui du centenaire de Bola Nieve il accompagne Omara PORTUONDO. Cette tâche d'accompagnateur MONTESINOS la poursuit tout au long de l'année à travers les programmes télévisés Al Mediodía, Ecos de Mujer, Dedicado A et La Descarga.

Rey MONTESINOS commence une activité de présentateur pour les Jueves de Tradición,  activité de l’Uneac destinée à présenter le meilleur de la musique campesina et traditionnelle. Rey dirige l'orchestre pour le spectacle Reir es algo muy serio qui tient l'affiche un mois et demi au Teatro Astral. Il anime également le programme Bolero de l'émission Melodías Habana sur Radio Cadena Habana. Après avoir consacré du temps à écrire des arrangements pour les japonais Takafumi et Uchida, il dirige l'orchestre du cabaret Parisien jouant également de la guitare électrique. A partir du mois d'avril il présente au Teatro Mella un spectacle de Teatro Bufo puis s'investit dans le Festival de Boleros..

Boleros de Oro 2012. Collection Rey Montesinos.

MONTESINOS reçoit lors du Cubadisco 2012 le Premio de Honor por la Obra de toda la Vida. MONTESINOS travaille ensuite comme directeur musical de l’hôtel Nacional, jouant également de la guitare électrique. En octobre il part en Russie pour diriger plusieurs concerts et notamment à Moscou à la tête de l’orchestre Lundstrem pour le spectacle  Cuba Rusia. Romanzas Rusas y Boleros Cubanos avec la chanteuse russe Arminé avec laquelle il avait dans le courant de l’année enregistré des romances russes et des boleros. Avec Leo MONTESINOS il participe au Festival  Barbarito Diez à Las Tunas et d’autres villes de la région, notamment Manatí, lieu de naissance de Barbarito. Il l’accompagne également pour le Festival Boleros de Oro et régulièrement à sa peña mensuelle. Tout au long de l’année il est sollicité pour accompagner une multitude d’artistes pour les programmes télévisé La Descarga, Ecos de Mujer, Al Mediodia, De tarde en Casa… C’est ainsi qu’il termine l’année en accompagnant Farah MARÍA et débute la suivante aux côtés de Omara PORTUONDO pour le programme Al Mediodía.

Tout au début de 2013 Rey participe à la célébration de l'anniversaire du pianiste Guillermo RUBALCABA, jouant avec la charanga de celui-ci. Il prend part également à l'organisation du Festival Danzón Habana. Régulièrement il accompagne de nombreux voix sur les programmes de télévision, notamment chaque jour pour le programme Al Mediodía . Tous les lundis il assure sa Sección Bolero dans le programme Musicales Habana de Radio Cadena Habana. Rey accompagne la chanteuse dominicaine Maridalia lors de son concert à la Sala Covarrubia del Teatro Nacional. Et il enregistre également plusieurs soli de guitare avec l'orchestre de la radio.


Rey accompagnant la chanteuse Maridalia.

L'une des activités régulières de Rey pendant l'année 2014 reste l'accompagnement de chanteurs qui sont invités à la télévision lors du programme Al Mediodía en TV. Il continue également son programme sur le bolero à la radio et reste le directeur musical et de l'orchestre du Festival Internacional Boleros de Oro. Il est également l'arrangeur du concours International Jovenes Cantantes de Boleros. Pour le Festival Jazz Plaza c'est également lui qui réalise les arrangements du Gala de clôture de Bobby CARCASSÉS.


Rey avec Rachel Estévez qu'il présente en octobre sur Al Mediodia.

L'année 2015 est fort chargée pour Rey. Il assure la Présidence, vice-présidence ou juré de plusieurs festivals et concours tels que le Festival Danzón Habana, Festival de Ciego de Avila, de Pinar del Rio, le II Concurso Internacional de Jóvenes Cantantes de Boleros...
Sa présence à la radio et à la télévision comme guitariste est permanente. Il y donne également des interviews sur le Bolero, le Danzón, la Trova traditionnelle, pour un documentaire sur le cabaret Gato Tuerto, pour un autre sur Pablo MILANÉS. Rey est également le guitariste de plusiers peñas, à commencer par celle, mensuelle, de Leo mais aussi de Mundito GONZÁLEZ, Ernesto ROEL, Daysi ORTEGA dans les locaux de l'Uneac. Il participe aussi à plusieurs autres manifestations avec Leo pour des hommages à Pacho ALONSO, Benny MORÉ... ou avec Amanda TOIRAC. On retrouve aussi Rey MONTESINOS aux côtés de Beatriz MÁRQUEZ au Jazz Café à de très nombreuses reprises ou au Gato Tuerto avec Elisabeth d'GRACIA.
Son travail comme arrangeur est incessant et il participe aux disques du japonais T. Sugiura et du mexicain E. Rondón.

L’année suivante débute par l’accompagnement de Leo en deux occasions, à la Sala Villena de l’Uneac puis dans le cadre de la peña de Rafael ESPÍN au Teatro Bertold Brecht. Toute l’année Rey MONTESINOS va présenter les Jueves de la Tradición à l’Uneac dédié à diverses figures de la musique telles que Ricardo DÍAZ, Jorge VISTEL, le « SEPTETO MATAMOROS », « ORQUESTA SIGLO XX » et dans le même lieu accompagner les artistes se présentant pour Trova sin Taba. Rey accompagne encore Leonor ZAYAS, Leo MONTESINOS, Raquel HERNÁNDEZ, Mundito GONZÁLEZ, Beatriz MÁRQUEZ pour les Sábados de Boleros toujours dans les salles de l’Uneac.
Outre ces activités régulières il retrouve Leo à la peña de Orley CRUZ au Teatro Grajales, à la Feria de Turismo ; Omara PORTUONDO à plusieurs reprises et notamment en clôture du Festival de Guitarra avec Pancho AMAT, tres et Edwin VICHOT, laud ainsi que pour l’hommage qui lui est rendu en octobre au Teatro América.
Accompagnateur de luxe il assiste aussi pour leurs concerts Ernesto TEJADA au Museo de Bellas Artes, Faustino DURÁN et Mundito GONZÁLEZ à la Société Culturelle José Martí et ce dernier également à la Casa de Mexico ; Ana Iris BLANCO à l’Icap…
Une fois de plus Rey MONTESINOS est présent pour le Festival Internacional Boleros de Oro. Il en est le vice-président, le directeur musical et le président du concours de jeunes chanteurs de boleros. Il dirige l’orchestre de la Télévision et chaque nuit c’est lui qui au Club Dos Gardenias accompagne les voix des chanteurs étrangers du concours.


Rey accompagnant le chanteur colombien Juangui lors du Festival de Bolero.

C’est MONTESINOS qui présente en octobre le programme télévisé A Todo Jazz. Il participe également à différent événement comme l’hommage à Andy Montañez, à « Conde Negro », chanteur de l’orchestre de Benny MORÉ et enregistre avec le chanteur japonais Yoshiro Hioichi et Omara PORTUONDO son arrangement de « Amigos ». Il est convié en fin d’année comme juré à plusieurs concours de composition ou chant.
Rey MONTESINOS reste aussi un animateur de radio et de télévision très actif. Il est présent pour des interviews sur le programme télévisé Medio Día en TV, avec de manière générale des invités de renom, José LOYOLA, flûte ; Pancho TERRY, chekeré ; Omara PORTUONDO ; Vania BORGES, Dany RIVERA, Leo, Raquel, Mundito. Il participe aussi aux programmes de Radio Rebelde avec Leo; de télévision Buenos Días, Hablando, Sín Limites, Algo que decir, Hurón Azul, Música y Más. Depuis 2011, chaque lundi il continue d’animer le programme radiophonique Bolero.
Il ajoute à ses activités deux enregistrements vidéo, l’un avec Leo, Todo Música et un autre avec Omara PORTUONDO lors du Festival del Habano.

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
*

 
José Miguel "El Greco".
>>>>

....Biographies....

<<<<
Montesinos, Leo.
 
 
Morales, Obdulio.
>>>>