"El Greco",
CREGO, José Miguel, dit (La Havane 1958 )

Le grand père de José Miguel est Galicien et joue du bombardino dans un orchestre de la marine. Son père, marin, s'installe à Cuba. Dès cinq ans José Miguel commence à étudier la musique. Au conservatoire du Vedado il apprend le piano puis deux ans plus tard au Conservatoire Alejandro García Caturla il commence à travailler la trompette. C'est vers 1965 que son goût pour le jazz prend forme à l'écoute des trompettistes de la « ORQUESTA CUBANA de MÚSICA MODERNA », Luis ESCALANTE, Leonardo TIMOR, ainsi qu'à l'écoute de Arturo SANDOVAL. La liberté du jazzman, la possibilité d'improviser correspondent à ses aspirations. Il écoute ensuite tous les grands jazzmen et particulièrement les trompettistes.


José Miguel participe à ce moment à la formation du groupe « OPUS 13 » avec Nicolas SIRGADO , contrebasse, Emilio MORALES , piano, Rogelio NAPOLES , guitare et Oscarito VALDES , batterie et d'autres musiciens. Le groupe accompagne les premiers moments de PAULITO F.G. comme chanteur.
En 1970 José Miguel entre à l'E.N.A. où il cultive ses dons pour l'improvisation, participant à l'orchestre de l'école jusqu'en 1972. Il travaille et joue également du trombone.

Ses premiers pas comme professionnel, José Miguel, surnommé « El Greco » les fait au sein de l'orchestre de Leonardo TIMOR à l'Hôtel Capri en 1976. Durant cette nouvelle période il passe par diverses formations comme « Los CHUKIS », l'orchestre de Roberto FAZ , celui de l'Hôtel Habana Libre, du Salón Libertad del Hotel Nacional aux côtés de Arturo SANDOVAL . « El Greco » fait aussi les suppléances de Arturo entre 1975 et 1982 au sein de l'orchestre qui accompagne régulièrement la venue du Cirque de Moscou à Cuba. Il joue avec les «YAKOS » en 1976, alternant trompette et trombone.
José Miguel participe au premier Festival Jazz Plaza avec Bobby CARCASSÉS en 1979.

Au tout début des années quatre-vingt « El Greco » entre dans le groupe « AFROCUBA » et, après avoir accompagné Ela CALVO à la Foire Internationale de Plovdiv en Bulgarie, participe en 1981 à une tournée qui le mène avec son groupe au Ronnie's Scott de Londres mais aussi à Paris au New Morning, à Genève et en Hollande, en Italie, en Finlande. De nouveau il participe au Jazz Plaza. José Miguel quitte « AFROCUBA» avant que celui-ci ne devienne la formation accompagnant Silvio RODRÍGUEZ . C'est à ce moment que « Chucho» VALDÉS l'appelle au sein de «  IRAKERE ».

El Greco avec Irakere.

Avec sa nouvelle formation « El Greco  » participe à plusieurs tournées et enregistre avec « IRAKERE » les disques « Bailando Así » et « Tierra en transe »  en 1985 et « Quince minutos » l'année suivante. On l'entend avec le groupe au Jazz Plaza. Parallèlement « El Greco » joue fréquemment avec l'orchestre de Pacho ALONSO. Fréquemment, tant au sein de « AFROCUBA » que dans « IRAKERE » ou pour des descargas ou des enregistrements, José Miguel s'empare de son trombone.


Festival Jazz Plaza 1985. El Greco et les trompettistes cubains avec Dizzy Gillespie.


A Panamá en 1987 José Miguel joue avec Cheo Feliciano, remporte un concours de jazz pour trompettistes puis est recruté dans la « ORQUESTA CUBANA de MÚSICA MODERNA » , orchestre avec lequel il fait une tournée en Europe pour accompagner le show du Tropicana et s'offre une nouvelle participation au Festival Jazz Plaza. Il joue ensuite avec « GALAXIA  » une formation avec laquelle il réalise une tournée en Amérique Centrale et du Sud et enregistre un disque « La mujer precisa » à Panamá.
A cette période il a l'occasion de jouer aussi avec Hector Lavoe, Tommy Olivencia, Willy Chirino à Cali, au Pérou ou à Panamá. Il collabore avec le groupe « Los TUPAMAROS », avec « Los del CANEY  » pour un disque et participe à l'enregistrement de la musique composée pour la venue du Pape à Cuba. A la télévision on peut voir José Miguel avec Jimmy Salcedo et avec Paloma San Basilio puis il rejoint le groupe « N.G La BANDA  » que forme le flûtiste José Luis CORTÉS en 1988. L'aventure dure dix ans.

Dès l'entrée dans «  N.G. La BANDA  », avec des musiciens du groupe, José Miguel forme un noyau de jazzmen et enregistre «  Jardín del Jazz  », disque qui restera oublié jusqu'à sa parution six ans plus tard. « El Greco  » baptise ce cuarteto « TOP SECRET » . Le groupe est invité à la télévision, en particulier dans le programme Mi Salsa , joue dans des fêtes privées, des défilés de mode, et participe à des descargas.


El Greco au Club de Jazz Mister Club. Suisse.

Alors que CORTÉS part seul au Japon au cours de l'année 1995, José Miguel emmène ce groupe, « TOP SECRET », au Costa Rica. Il est complété par Calixto OVIEDO, batterie ; Miguel Ángel de ARMAS, piano ; Feliciano ARANGO, contrebasse ; Raúl « El Yulo » CÁRDENAS, tumbadoras . « TOP SECRET  » donne alors plusieurs concerts dans la capitale San José ainsi qu'à Limón. Le quinteto enregistre dans la capitale tica le disque « Top Secret  » et les titres «  In a date  », « The spirit of the town  », « Funk Blues ».
A La Havane et au Costa Rica, le groupe enregistre « El año del Cometa » avec pour invité le guitariste Jorge Luis « Chicoy ».
En 1997 José Miguel « El Greco » quitte « N.G. La BANDA ». Les musiciens de « TOP SECRET  » suivent le trompettiste. « TOP SECRET  » devient alors un groupe autonome. « El Greco  » invite « Chicoy » à rejoindre la formation qui devient un quinteto. Dès ses débuts, en plein cœur des difficultés de la Période Spéciale, « TOP SECRET » se trouve confronté aux problèmes matériels et à la pénurie d'instruments. Le groupe se présente au Jazz Café et à la Zorra y el Cuervo qui ouvrent à cette époque. Il enregistre au trombone avec RUBALCABA le thème "Ellioko".

Il joue aussi à Varadero dans plusieurs hôtels, Melia, Retiro Osone, ainsi qu'à l'Hôtel Senador de Cayo Guillermo.
Le répertoire est constitué de thème du jazz, Miles Davis, Sonny Rollins, Herbie Hancock … et des compositions que « El Greco » conçoit toujours avec « Pucho » LÓPEZ, telles que « Mensaje siniestro », « Travel to Sidney », « Cosita suave »…
En 1998 José Miguel et « TOP SECRET » enregistrent au Costa Rica un disque en vivo . La formation a évolué et comprend désormais le pianiste David ALFARO, la basse de Raúl TOBÍAS GIL , la batterie de Lukmil PÉREZ , les percussions de Daniel GONZÁLEZ et le saxophone ténor de David SUÁREZ .
Suivant cette ligne jazzistique « TOP SECRET » participe au festival de Jazz de Andorre en 2000.

Les partenaires de José Luis dans Top Secret en 1998.


Cette année 2000 marque le début de la participation sytématique de "TOP SECRET" à tous les Festivals Jazz Plaza de La Havane.


El Greco. La Zorra y el Cuervo.


En 2001 « El Greco » se rend au Festival de Jazz de Halifax au Canadá pour jouer avec un groupe baptisé « Havana Fax » et dirigé par Jeff Goodspeed. Il récidive l'année suivante avec en outre un enregistrement live aboutissant au double cd « Gregoriando  ». De fortes influences de Miles Davis apparaissent dans ce travail. A ses côtés José Miguel rassemble des Cubains : les fidèles « Chicoy », Raúl TOBÍAS ainsi que le pianiste B.A. RODRÍGUEZ, le percussionniste Eugenio ARANGO et les Canadiens Good Speed, saxophone ténor et Joan Roach, drum.

La même année José Miguel rejoint « AFROCUBAN All STARS » pour la tournée mexicaine du groupe.
Outre ses activités musicales, José Luis "El Greco" CREGO s'implique dans le projet Los Primos, destiné à aider les jeunes musiciens Cubains en les faisant voyager au Canada où ils sont reçus par Jeff Goodspeed et à acheter des instruments pour les écoles de musique.

Deux voyages au Costa Rica sont également au programme des années 2001 et 2002 pour « TOP SECRET ». Le saxophoniste Robertico MARTÍNEZ s'intègre pour une courte période à «TOP SECRET» tout comme les bassistes Armando GOLA, Avi GARCÍA puis Nestor del PRADO.
Durant les deux années suivantes José Miguel joue en Floride, principalement dans les clubs de Miami, Orlando... accompagné par son fils, José Marcos CREGO au piano et avec des musiciens comme Armando GOLA, Giovanni Hidalgo, Otelo Molineaux, Manuel VALERA, La Mole …


Miami. El Greco et Otelo Molineaux.

Il joue également dans les clubs et hôtels de La Havane participe aux enregistrements de Rey MONTESINOS, accompagne divers chanteurs, chanteuses et musiciens.


Au Cohiba en 2002 avec Beatriz Márquez et Rey Montesinos. Photographie Collection R. Montesinos.


"TOP SECRET" évolue dans sa composition: "Chicoy" et GIL sont toujours là mais de nouveaux noms sont entrés "Rodney" à la batterie; Guillermo del TORO aux congas, Tony MENÉNDEZ, piano et Mikel GONZÁLEZ ou Reynaldo "Molote" MILIÁN à la trompette, considérés par "El Greco" comme les meilleures trompettes de Cuba quant à l'improvisation de jazz.
La formation entreprend un longue tournée dans l'île débutant à Santiago de Cuba et passant par Camagüey, Puerto Padre, Matanzas....


Top Secret au Teatro América en 2008 pour les cinquante ans de José Miguel.
Hermida, basse, Molote, Mikel et El Greco trompettes et Pablo Calzado drum.

Au cours de ces années, "TOP SECRET" se présente ponctuellement dans les clubs de la capitale, notamment au Select à Miramar, à la Zorra y el Cuervo et très régulièrement au Festival Jazz Plaza.
En 2009, poussé par le pianiste Alexis BOSCH, José Manuel "El Greco" devient l'amphitryon d'un nouveau club de jazz le Greco's Bar où il accueille de nombreux invités et où il intervient régulièrement à la trompette ou au trombone, ce qu'il fait également chaque semaine dans les Jardins du théâtre Mella ou encore au Restaurant del Bosque ou à la peña de Alejandro FALCÓN. Au cours de l'année « El Greco » lance son nouveau disque "Esta es mi Mecánica". Il est invité pour le Día del Jazz à la résidence de l'attaché culturel des Etats Unis à La Havane avec les principaux jazzmen cubains. Il récidive en fin d'année avec le cuarteto de Alejandro FALCÓN et un grand hommage lui est rendu lors du Grand Gala JoJazz pour lequel le groupe de FALCÓN l'accompagne une nouvelle fois.
En 2010 il marque de sa présence de nombreuses présentations de BOSCH ou de FALCÓN.

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
* " Jardín del Jazz ", L.H. 1988, Caribe Productions.
* " Top Secret ", San José, Costa Rica, 1995, Caribe Productions 9461.
* " El año del Cometa ", San José/L.H., 1996, Caribe Productions 9500.
* " El Greco en vivo en Costa Rica ", San José, 1998, Caribe Productions 9612.
* " Gregoriando I & II ", Halifax, Canada, 2002, Unicornio 9034.
* " Esta es mi Mecánica", L.H. 2008, Bis Music.
* " La Leyenda del Latin Jazz ", L.H., Egrem 1180.

Egrem 1180.... .. ..
 
Cuba et le Jazz. Aujourd'hui le Jazz.
>>>>

Orlando Sánchez.
>>>>

....Biographies....

<<<<
Gonzalo, Miguel de .
 
 
Grenet, Eliseo.
>>>>