ROJAS, Juan Carlos dit "El Peje" (Caibarién 1962)

Juan Carlos est né dans  une famille musicale. Son père chante dans l’orchestre de Caibarién « ORQUESTA VILLA MAR ». Il suit  à partir de 1974 des études de percussions classiques à Santa Clara puis à La Havane.  C’est dans ses moments libres qu’il travaille de manière autodidacte la batterie. Il joue dans de petites formations de Caibarién, « ORQUESTA VILLA MAR », « Los PIRAMIDES ». Juan Carlos  hérite de son père, disparu en 1980,  le surnom de « El PEJE ». En 1982 il entre avec l’aval de Guillermo BARRETO dans la « ORQUESTA CUBANA de MÚSICA MODERNA » de Santa Clara que dirige  Armando ROMEU. Il reste dans la formation jusqu’en 1989 moment où il est recruté pour entrer dans l’orchestre de l’Hotel Internacional de Varadero. Durant sa permanence dans cet orchestre il est sélectionné pour  entrer dans un all stars qui doit réaliser une tournée au Japon en 1992. Il côtoie alors « Tata » GÜINES, Frank EMILIO, Richard EGÜES, Omara PORTUONDO, Pancho AMAT



«El PEJE » se joint à « N.G. La BANDA » en 1995 pour  un projet d’enregistrement pour lequel il remplace Calixto OVIEDO puis quitte l’orchestre de Varadero pour rejoindre  le projet de Orlando « Maraca » VALLE, l’orchestre « OTRA VISIÓN ».  Il participe au premier disque « Habana Calling ». Au sein d’une formation qui  entend apporter un souffle nouveau à la musique cubaine  « El PEJE » et sa batterie et Roberto VIZCAINO et ses congas développent de nouvelles idées pour associer les deux instruments et apporter des sonorités nouvelles.

Juan Carlos ROJAS poursuit l’aventure avec  « Maraca y OTRA VISIÓN » participant à toutes les tournées internationales et enregistrements. La collaboration s’achève à un point où elle avait pratiquement débutée, le Festival de Jazz de La Villette et la tournée européenne 2005. Tout en travaillant avec « Maraca » « El PEJE » effectue quelques autres travaux. Il enregistre ainsi à Miami, en 2000, le disque « Here comes… el son », un hommage latino aux Beatles où il est aux timbales, cymbales et cencerro. En 2003  au Brésil il donne des cours lors du Festival de Percussions.

Maraca, El Peje (drum) avec Otra Visión.

El Peje avec Otra Visión. Dax 2000. Photographie G. Vigneau.

El Peje et Bebo. Marciac 2007. C’est avec « Chucho » VALDÉS que « El PEJE » poursuit sa carrière remplaçant Enrique PLÁ. Il débute avec le cuarteto de celui-ci au Festival Jazz Plaza 2005 puis enchaîne les tournées internationales avec le Festival de Seville, le Jazz Festival of Cape Town, le Blue Note Festival à  Milan…  « El PEJE» va rester auprès de « Chucho » VALDÉS jusqu’en 2011. Parmi les grandes prestations figurent celles avec "Bebo" VALDÉS lors de l'été 2007.

Au cours de cette période, outre les disques du cuarteto  il  enregistre « Colore ma vie » avec Charles Aznavour et « Chucho » en 2006; avec Mayra Caridad VALDÉS le disque « Obbatalá » en 2007. En 2009 c’est avec la chanteuse espagnole Buika et le cuarteto qu’il enregistre.


El Peje. Cuarteto Chucho Valdés. Catane 2010. Photographie Rafaelle Platania.

Pendant cette période avec "Chucho" il écrit une méthode de batterie qu’il publie à la fin de 2009 sous le titre  El Drums y el Timbal. Tout comme lorsqu’il était avec « Maraca » Juan Carlos profite des passages dans les festivals pour offrir stages et master-classes. En février 2011 au Teatro Lorca de La Havane Juan Carlos est au programme du Festival del habano avec « Chucho », le brésilien Ivan Linz et la chanteuse portugaise Maritza. En novembre il retrouve "Chucho" et ses partenaires à Londres et en France.


« El PEJE » lors d'une tournée aux Etats Unis en 2012 offre des masters classes à San Francisco pour le compte des instruments Sabian, Vic Firth..., joue avec "Chucho" et ses "AFROCUBAN MESSENGERS" et Mayrad Caridad VALDES au Teatro nacional de san José au Costa Rica puis au Festival de Arrecife. De nouveau il offre des masters classes lors du Festival del Tambor.
Il retrouve « Chucho » en Espagne pour deux concerts Hommage à Bebo Valdés à Malaga où ils font aussi des essais en studio et à Girona. Cette même année il s'intègre à un projet de Nacho HERRERA pour le Festival Jazz Plaza.


Dès janvier 2013 « El PEJE » participe aux enregistrements du trovador Ray FERNÁNDEZ et au disque de Nacho HERRERA. Juan Carlos est également membre de la "ORQUESTA TODOS ESTRELLAS de AREITO" que dirige le clarinettiste Emilio VEGA qui se produit en mars 2013 au Teatro Nacional pour un hommage à Benny MORE.

 

El Peje. Fiesta del Tambor 2013. Masters Classes.


En mars également il donne des masters classes durant la Fiesta del Tambor. Avec la firme Sabian il signe à La Havane diverses cymbales à son nom. "El Peje" réalise plusieurs concerts avec le saxophoniste Carlos MIYARES. Fin novembre il rejoint Bobby CARCASSÉS pour un grand spectacle organisé par l'I.C.A.IC. où figurent plusieurs des meilleurs jazzistas cubains ainsi que le Ballet de la télévision.


El Peje à la batterie avec Bobby Carcassés. 2013.

Juan Carlos partage également la scène avec Bobby mais aussi avec la famille LÓPEZ NUSSA lors du Festival Jazz Plaza. Au début de 2014 il prend une part active au Festival del Tambor.

Juan Carlos retrouve Bobby et son "AFROJAZZ" au Teatro Terry de Cienfuegos en mai puis au Teatro Riviera de la capitale. Après avoir participé à l'hommage à son collègue Enrique PLÁ au Café Miramar avec Ruy LÓPEZ NUSSA et tous les drummer havaneros, il part en août à Pachuca au Mexique pour les prix de l'Ecole de Musique de l'Etat de Hidalgo. Un récital avec le groupe "Five Crazy People" suit les masterclasses.

El Peje. Solo en los Premios Emeh. Pachuca 2014.

Il vole ensuite vers la Colombie en septembre pour le Festival Barranquijazz avec un all stars dirigé par Emilio MORALES comprenant Yasek MANZANO, trompette; Michel HERRERA, saxophone; "El Panga", congas; Omar GONZÁLEZ, contrebasse. 'El Peje" y joue batterie et timbales. il termine l'année avec CARCASSÉS, la camerata ROMEU pour le Jazz Plaza.

Il vole ensuite vers la Colombie en septembre pour le Festival Barranquijazz avec un all stars dirigé par Emilio MORALES comprenant Yasek MANZANO, trompette; Michel HERRERA, saxophone; "El Panga", congas; Omar GONZÁLEZ, contrebasse. 'El Peje" y joue batterie et timbales. Il termine l'année avec CARCASSÉS et la camerata ROMEU pour le Jazz Plaza.

 

Barranquijazz 2014.

2015 débute par des master classes à Villahermosa au Mexique où il joue également pour l'événement Lo que pasa en la Trinchera. En mars la Fiesta del Tambor le voit à l'affiche du Teatro Mella pour un grand rassemblement de percusionnistes. On l'entend également avec Emilio MORALES, piano; "El Fino" RIVERO, basse; DURRUTHY, percussions et des jeunes musiciens. Il donne également deux master-classes durant l'événement puis reçoit des étudiants mexicains à Cuba pour donner de nouveau des cours. Il réalise en avril plusierus enregistrements.
Juan carlos repart le même mois pour le Mexique et son Festival de percussions de Monterrey où il retrouve de grands noms comme Makoto Nakura , Mamady Keita... En mai il enregistre à La Havane avec "El Fino" RIVERO pour le disque de ce dernier "Fortuna" et retourne à Villahermosa pour divers ateliers. Au début de l'été il collabore avec Dany Rivera et participe à plusieurs enregistrement notamment avec José Ivan, mexicain vainqueur du concours Bolero de Oro 2014. "El Peje" entre ensuite dans le sextet "JAZZ and TRADITION de "Peruchin Jr." et joue au Galeria Altamira fin juillet. On l'écoute aussi à partir de ce moment au café Miramar, au Club O'Farrill, à la Casa del Habano de l'hôtel Melia où la formation reste du jeudi au dimanche. Son livre Timbal y Drums Cubano sort au milieu de l'été. Avec le même groupe il part en novembre pour le Festival del Caribe aux Bahamas.

En fin d'année pour le Festival Jazz Plaza il se présente avec "JAZZ and TRADITION". Il joue aussi avec d'autres formations, notamment pour le gala de clôture avec Bobby CARCASSES.

Aqui te reenvie lo que habia mandado desde el 8 de febrero parace que no lo habias visto.Te dire que trabajamos en el hotel Cohiba con Peruchin de viernes a martes el proyecto se llama Peruchin Jazz and Tradition los nombres Rodolfo Argudin Peruchin ,Lazaro Rivero El Fino, Dayron Rodriguez con cantantes invitados  hemos intercambiado con grupos de musicos norteamericanos aqui algunas fotos un qabrazo dime si recibes la otra informacion.mE EQUIVOQUE DE FOTOS 

 

© Patrick Dalmace

Discographie sélectionnée:
* In " Orlando Valle y Otra Visión, Havana Calling ", L.H., 1994, Qbadisc 20.
*
In " Orlando Valle y Otra Visión, Afrocuban Jazz Project. Descarga Uno ", L.H. 1998, Lusafrica 262712.
*
In " Orlando Valle y Otra Visión, Sonando", L.H. 1999, Wea 70132.
*
In " Orlando Valle y Otra Visión, Descarga Total ", L.H. 2000, Warner 34642.
2001.
* In " Here comes… el Son ", Miami 2000, PMS 1007,
Emi 3888142.
* In " Orlando Valle y Otra Visión, Tremenda Rumba ", L.H. 2002, Warner 52262 .
*
In " Orlando Valle y Otra Visión, Soy Yo ", L.H. 2005, On the Corner 99.
* In "Charles Aznavour. Colore ma vie ", L.H. 2006, Emi 3888142.
* In "Chucho Valdés & Buika" L. H. 2009, Sony 86973 67662.
* In "Chucho Valdés & The Afrocuban Messengers. Chucho's Step's" L.H. 2009, FQT 1823
.

 

 

....Biographies....

<<<<
Egues, Richard,
Embale, Carlos.
>>>>