Los Aires Libres

Dès la fin des années trente la vie nocturne de la capitale cubaine occupe les Aires Libres, les terrasses, cafés, hôtels qui envahissent les trottoirs du Paseo del Prado et continuent face au Capitole.  La rue est noire de monde, les alcools coulent à flots…

 La foule se presse pour diner, s’amuser et écouter les orchestres qui se produisent en terrasse. La musique bat son plein, les chanteurs rivalisent les uns avec les autres. Pour s’imposer face aux voisins certains vont jusqu’à utiliser un porte-voix. Les patrons des différents établissements veulent s’attacher les meilleurs groupes musicaux, ceux qui conquièrent le public et attirent la clientèle.


Les formations féminines sont attractives et plusieurs orchestres composés de jeunes femmes  livrent bataille aux musiciens masculins. Les grands établissements ont   leur scène personnelle. Les plus prisées sont celles des Hôtels Pasaje et Saratoga. Le Dorado, le Missisipi sont également des établissements très fréquentés


Parmi les jazz bands dont la réputation s’est établie dans les Aires Libres figurent l’orchestre des sœurs CASTRO, « ANACAONA », l’orchestre « ENSUEÑO » au Saratoga, ; « RENOVACIÓN », le Jazz Band de Mercy MESQUIDA au Pasaje...
L'animation nocturne sur les Aires Libres ... ...

<<<< Plus d'Info