DUHARTE, Rember (La Havane 1976)
Les parents de Rember sont médecins. Très jeune sa mère l’emmène au théâtre et à de nombreux événements culturels. Et c’est dès cette époque qu’il sait que c’est à travers la musique qu’il saura s’exprimer et qu’il deviendra musicien. Il commence à onze ans des études de trompette au Conservatoire Alejandro García Caturla. Il découvre  le jazz à cette époque à travers le disque de « AFROCUBA » « Eclipse de sol ». Il l’analyse minutieusement et ses goûts prennent forme. Rember  entre en 1990 à l’ENA. Il apprend le piano. L’instrument l’intéresse chaque jour davantage et s’imposer rapidement. Rember est invité à jouer dans la formation dirigée par le professeur de violon du conservatoire « La GRAN ORQUESTA ». Il y reste quelques mois…


En 1995, en même temps qu’il termine ses études il commence à enseigner la musique dans le cadre du service social et devient trompettiste du groupe salsero « BAMBOLEO ».  Rember joue alors avec cette formation  au Cafe Cantante, au Palacio de  la Salsa, à la Casa de la Música et dans la province de La Havane… C’est la grande époque de « BAMBOLEO » lorsque chantent avec le groupe Haila et  Vania.
En 1997 Rember DUHARTE et sa trompette rejoignent  Oscar VALDÉS qui vient de créer  « DIÁKARA » dont l’essentielle de l’activité à travers deux répertoires de jazz ou de Salsa se déroule à l’Hôtel Nacional. Le groupe participe cette année au Festival Jazz Plaza. Rember  joue aussi avec le groupe au Select, au Jazz Cafe et au tout nouveau club de jazz La Zorra y el Cuervo.


Rember, étudiant à l'E.N.A. Photographie collection R. Duharte.

L’année 1998 marque un tournant important puisqu’outre la trompette, Rember joue aussi du piano dans « JUEGO de MANO », orchestre traditionnel interprétant Son, guarachas…, qui l’entraîne en tournée à Cuba et au Guatemala entre 1999 et 2000.  Il écrit et arrange pour le groupe. Parmi ses compositions figurent: « Vida nueva », « La mujer de mi vida »,  « La vecina».  Il participe à l’enregistrement d’un disque important « Mundo Loco »..

 

Avec Juego de Mano. Guatemala. Photographie collection R. Duharte.

Poursuivant ses pérégrinations et sa formation à travers les ensembles cubains Rember passe en 2001 au sein « REBAMBARA » fondé par le bassiste de Pedro Pablo et se familiarise ainsi avec la timba. Dès lors Rembert devient plus régulièrement pianiste des différentes formations qu’il intègre,  reprenant toutefois sa trompette pour des collaborations et notamment des enregistrements pour lesquels il est invité à participe.
Durant toutes ces dernières années Rember DUHARTE continue de jouer du jazz dans les clubs de la capitale la plupart du temps comme invité d’autres formations. Le  groupe « SIN PALABRAS » axé sur la musique afro, techno, fusion… le recrute en 2003. Il participe à une longue tournée européenne avec la formation en France, en Hollande, en Suisse et au Luxembourg.

Rember avec Sin Palabras. Photographie collection R. Duharte.


Rember  se distingue en remportant en 2005 un prix de composition au Concours de la Sgae puis rejoint successivement l’orchestre du  show Havana Night et le groupe de timba « Los COMPLICES »  avec lequel il réalise une tournée nationale, joue à Varadero, à la Casa de la Música, au Salón Rojo du Capri, au Café Cantante et  enregistre le disque « Adiviname » pour lequel il offre une composition  « Corazón ». Rember remporte de nouveau des prix de composition aux concours JoJazz de 2006 et 2007 avec respectivement "Cimarrón" et "Iguazú", alors qu’il devient le pianiste de « KLIMAX ». Tout en jouant dans la formation de PILOTORember stabilise un cuarteto avec lequel il vient de participer au JoJazz. Cette même année il mène sa toute nouvelle formation sur la scène du Festival Jazz Plaza. Progressivement il s’y consacre totalement.

Rember et Nautilus avec Thommy Garcia, Rayhner Lasserie et Dreisser Durruthy. JoJazz 2006.
Photographie Collection R. Duharte

 


Pour ce cuarteto qu’il baptise « NAUTILUS » DUHARTE compose tous les thèmes, cherchant un son personnel basé sur ses expériences et ses influences puisées tant dans la musique cubaine qu’internationale et le jazz. Ses premiers musiciens sont Gustavo ALEGRE, saxophone alto ;  Leonardo OLIVA, basse;  Rainer LACERIER , batterie; ceux-là même avec qui il a joué pour le Jojazz 2007, véritable point de départ du cuarteto.  Au cours des mois suivants  « NAUTILUS » évolue dans sa composition en fonction des départs des musiciens et de leurs occupations dans diverses autres formations. Rember DUHARTE  fait ainsi appel au bassiste Osmar SALASAL ; à Robertico GARCÍA, trompette ; Michel MEDRANO, batterie ; Dreisser DURRUTHY, batá

Rember, pianiste de Klimax. Jazz Plaza 2008.
Photographie P. Dalmace.

La composition de Rember DUHARTE " Palenque" est choisie comme indicatif du Festival JoJazz à partir de 2007. Elle le reste plusieurs années.

Le Jazz Café, La Zorra y El Cuervo, Fresa y Chocolate, les Jardines del Mella, la Casa de Cultura Plaza, l’Auditorium du Museo de Bellas Artes, le Pabellón Cuba… sont les lieux qui accueillent le cuarteto pour ses premiers pas. Il participe également à des programmes télévisés et radiophoniques et au Festival Jazz Plaza en 2008 et 2009, cette dernière année "NAUTILUS" assure l'ouverture du festival.
Rember joue à Cuba avec " Kool & The Gang ", groupé primé pour le Cubadisco'09.

2009. Rember aux Jardines del Mella. Photographie P. Dalmace.

L'année 2010 voit Rember et "NAUTILUS" dans les mêmes lieux de la capitale. Rember joue avec Raúl TORRES à La Zorra y El Cuervo en début d'année puis enregistre un clip vidéo pour le thème "Gladiador". Il présente à l'Auditorium du Musée des Beaux Arts son disque enregistré en 2008. Pour l'occasion il invite plusieurs jeunes musiciens à se joindre à sa formation ainsi que Giraldo PILOTO, auteur des plusieurs parties de batterie sur le disque.

 

Concert au Musée des Beaux Arts. 2010. Photographie P. Dalmace


La Zorra y El Cuervo, Rember, Hector y Alejandro Gispert. Photographie P. Dalmace.

DUHARTE enregistre avec les jazzmen américains Stefan Harris, David Sánchez, Christian Scott et joue avec eux au Théâtre Amadeo Roldán. Le Musée des Beaux Arts programme un nouveau concert du groupe et Rember entraîne "NAUTILUS" au Festival Jazz Plaza pour deux concerts à la Casa de la Cutura Plaza et à l'Hôtel Nacional.

 

... ... ;; R. Duharte & Nautilus . La Zorra y El Cuervo. 2010.

En 2010 Rember DUHARTE quitte Cuba pour s'installer vivre en France. Il doit reprendre une nouvelle carrière. Très rapidement il trouve à travailler avec Raul PAZ mais doit pour cela reprendre sa trompette. Il participe alors à plusieurs concerts en France, Toulouse, Bordeaux, Montpellier... en Suisse pour le Paléo Festival de Nyon au cours de l'été 2011. Le Concours Jojazz à La Havane utilise une de ses compositions pour son spot de présentation. Il joue également au piano avec "Shira Gospel" un ensemble de voix féminines. Au début de 2012 Rember commence à travailler avec le percussionniste vénézuélien Orlando Poleo avec lequel il se produit en 2012 et 2013 dans divers festivals à Marseille, Perpignan... au Jazztellreault , au Festival Kulturarte en Corse. .. n'hésitant pas à reprendre la trompette.

...
Rember et son groupe à La Bellevilloise en 2012 et à la trompette avec Orlando Poleo.

Dès 2012 DUHARTE reconstruit un groupe personnel où il prend le piano et la trompette. Il a engagé de jeunes musiciens français, Sebastien Mosellier, basse; Jérôme Barde, guitare et Samir Madiouni, drum. Son répertoire reste dans la lignée de son disque enregistré à Cuba, une ligne afrocubaine où s'immiscent d'autres genres, du funk... Parmi les nouvelles compositions figurent "La revancha", " Maya", " Canción de cuna", "Siete".... A Paris il débute au Studio L'Ermitage puis joue au Sunset, à La Bellevilloise, ... Il est invité à Cuba pour être au jury du Cubadisco. En fin d'année Rember retrouve le Sunset avec une formation plus conséquente incluant alors Olivier Bressler, percussions et Mathieu Bellon, saxophones.

L'année suivante il récidive dans ces clubs, partage une scène avec le vétéran Jimmy Cliff et retrouve aussi Orlando Poleo en décembre. Dès le début de l'année 2014 le quartet de Rember DUHARTE occupe quelques scènes parisiennes telles que Les Trois Arts. Comme pianiste et trompettiste on le retrouve avec le salsero Patrick Noah au Festival de Montreux en juillet.

En 2015, avec son propre groupe formé de Sebastien Monsellier, basse ; Jérôme Barde, guitare et Samir Moudiano, drum, -parfois le saxophoniste Mathieu Bellon-, avec lequel il joue des compositions personnelles, Rember DUHARTE  joue pour Hiverjazz au Kir ‘Art en février et à Herblay où il offre une master class de trompette. Il récidive plusieurs fois dans les clubs parisiens au long de l’année, notamment au Sunset, à l’Ermitage où c’est en sextet que Rember se présente –avec Rafael PASEIRO à la basse-.

 

Rember au Sunset, Paris avec sa propre formation.

Mais Rember collabore aussi avec d’autres artistes installés à Paris et principalement avec le percussionniste Orlando Poleo avec qui on l’écoute à la trompette plusieurs fois en 2015 à La Peniche.
Au mois d’août il participe au piano à la tournée italienne de la chanteuse Cubaine Haila MOMPIÉ. Il l’accompagne à Milan, Bari, Rome. Avec la chanteuse il est aussi sur la scène du Antilliaanse Feesten à Hoogstraten  en Belgique.
En France on retrouve DUHARTE plusieurs fois au piano avec le groupe « Son Cuba » avant qu’il ne retrouve Manolín el Médico de la Salsa, pour qui il tient également le piano, en Italie, à Bologne.
Au mois de février 2016 DUHARTE accompagne de nouveau la chanteuse Haila MOMPIE pour sa tournée en Italie et en Norvège. Outre des collaborations avec divers musiciens il donne deux grands concerts avec sa formation composée de Monseiller, Barde et des nouveaux Balthazar Naturel, saxophone; Gaetan Diaz, batterie ainsi que du conguero Orlando Poleo . L'un en avril pour le lancement en France de son disque "Cimarron", l'autre au Club Bahos à Longjumeau. Rember devient également le chef d'orchestre du Big band du conservatoire de Herblay, de la fanfarre de Nanterre et de celle de la Maison des Pratiques Artistiques Amateures au Chatelet.

© Patrick Dalmace avec la collaboration de Estelle Schuh.

Discographie sélectionnée:
.* "Cimarrón", La Havane 2008, Colibri 146.

 
Cuba et l e Jazz. Aujourd'hui le Jazz.
>>>>>

 

 

....Biographies....

<<<<
d'Rivera, Paquito.
 
 
Dulzaides, Felipe.
>>>>